Avertir le modérateur

26/11/2007

La carte judiciaire dans la Somme : la lutte des Bâtonniers !!

Dans la Somme, la carte judiciaire prévoit notamment la suppression des TGI d’Abbeville et Péronne. Il y a aussi les suppressions des tribunaux de commerce desdites villes et du conseil de prud’hommes de Feuquières.

Ces dispositions ont surpris et surtout ne reflètent pas les annonces faites par les chefs de cour et publiées sur le site Internet de la carte judiciaire du ministère de la justice.

 Une lutte fratricide s’ouvre entre les trois bâtonniers.

 Péronne et surtout Abbeville accuse leur homologue amiénois de tout mettre en œuvre pour les saborder.

 
Il est vrai qu’Amiens récupère ces trois tribunaux, plus la suppression des tribunaux d’instance de Montdidier et Doullens – deux tribunaux en sursis de longue date !

 Le Courrier Picard se fait écho de cette nouvelle !!

 Rien de nouveau sous le ciel de France : Péronne le plus petit barreau de France et Abbeville ont toujours voué une « jalousie vigilante » pour Amiens.

 C’est le rôle traditionnel du barreau situé auprès de la cour d’Appel et dont les avocats ont le droit de porter le titre « d’avocat à la Cour » sur le simple fait qu’ils sont inscrits auprès du barreau du siège de la cour d’appel.

De plus Péronne et Abbeville ont toujours eu la naïveté de croire qu’ils étaient porteur d’une immunité politique car les maires sont de la majorité présidentielle.

 
Alors chacun y va de ses interventions politiques pour tenter de se faire rétablir dans « ses droits » !!

Francis LEC, bâtonnier d’Amiens, étant de plus un homme politique – et de gauche – l’incompréhension semble totale !!

Au lieu de faire cette guerre des bâtonniers, il serait plus opportun de donner des chiffres statistiques sur les justiciables – niveau de vie – RMI etc.

 Politique quand tu nous tiens !!!

 
Blaise.

29/10/2007

Rachida Dati est venue à Amiens évoquer la réforme de la carte judiciaire : elle a dit, elle est partie !

Rachida Dati est venue à Amiens présenter sa réforme de la carte judiciaire pour les cours d’appel d’Amiens et de Reims.

Les changements importants sont dans le département de la Somme  : suppression des tribunaux de grande instance d’Abbeville et de Péronne.

Les tribunaux d’instance de Montdidier et de Doullens sont également supprimés.

Le pôle de l’instruction est implanté à Amiens, c’est à dire plus de juges d’instruction à Péronne et à Abbeville mais uniquement à Amiens.

Le tribunal de commerce d’Abbeville est supprimé, à Péronne le tribunal de commerce était composé de magistrats professionnels, il s’agissait en fait d’une chambre commerciale du TGI, donc supprimé.

Les élus et le monde judiciaire semblent surpris ! Nicolas Sarkozy, candidat avait été très clair : un tribunal de grande instance par département, une cour d’appel par région.

Il est vrai que les hauts magistrats de la cour d’appel d’Amiens (premier président et procureur général), à l’issue des consultations du monde judiciaire (avocats, huissiers etc.), avaient suggéré de modifier le territoire du TGI de Péronne, en y « annexant » Roye, Montdidier et Rosières pour éviter sa fermeture.

La ministre a tranché le problème, conformément à la procédure prévue.

Cette réforme est dans la droite ligne des réformes antérieures où l’on veut supprimer des hôpitaux et/ou des maternités pour des raisons de sécurité médicale, dans le cas présent, il s’agit de regrouper les tribunaux pour une gestion plus rationnelle des moyens de justice.

Ce qui nous intéresse avec ch’copain, ce sont les mouvements, interventions des hommes politiques.

Vienot, maire UMP de Péronne et suppléant de Demilly ne s’attendait, certainement pas à ce coup de poignard dans le dos à quelques semaines des municipales.  Joël Hart, maire d’Abbeville, sera peut-être moins surpris, l’UMP nationale voire locale ne semble plus guère le soutenir –peut-être même une manière de le fragiliser !

Quant à Gilou et Gest, ils semblent très satisfaits de cette opération !

Les réunions UMP, UDF-Nouveau centre vont être « rafraîchissantes » ces prochains jours. Avant la publication du décret, soit en principe en janvier 2008, chacun va pouvoir tester sa popularité auprès de Nicolas Sarkozy – en effet, le seul moyen de faire infléchir la tendance est le lobby politique.

Mon petit doigt me dit que ceux qui tiennent la corde en ce moment se sont les Amiénois avec Gest le nouveau patron UMP – si l’on en croit la presse, il voudrait même en « imposer » à Gilou !

Jeux d’influence : Gilou est redevenu très disponible pour les rendes-vous !

Il est toujours admirable de voir la naïveté des hommes politiques et de leurs électeurs qui se pensent « immunisés » contre toute réforme contraignante sous prétexte que leurs élus sont de la majorité !

Ce sont même souvent leurs principaux arguments politiques.

Avec mon copain nous aimons bien Rachida – ce qui ne voulaient pas de la réforme de la carte judiciaire, ils n’avaient qu’à pas voter pour Sarkozy et puis là elle donne des signaux forts aux magistrats dont elle n’a pas suivi le rapport et aux élus malgré leurs étiquettes UMP.

Le Courrier Picard écrit que les fauteuils verts à la cour ont été changés pour mettre des fauteuils bleus, car elle n’aimerait pas le vert, elle n’avait qu’à nous demander Rachida, nous on aime bien ch’bio velours, on n’y en aurio donné des bieu comme nos habits !

Blaise

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu