Avertir le modérateur

21/03/2014

Rien de rien !!!

amiens,municipales,2014, 1 tour,

Le combat Gilou-Demailly nous avait inspiré.

Aucun intérêt pour les élections de ce dimanche, peut-être par ce que notre « père » Jean-Pierre Facquier va prendre sa retraite, nous n’avons pas le moral !

Vous les avez vu – au moins Demailly-Gilou ils avaient de la classe et du look- là … !!

Ils sont allés chercher des vieux routiers, sans intérêt.

On verra au second tour… !!

VOTEZ TOUT SAUF FN

Bises les amis !

 Les commentaires sont bloqués car ce soir la campagne s’arrête – dès lundi on verra…peut-être même dimanche soir !

09/02/2014

Gilles DEMAILLY passa….!

demailly,amiens,municipales,bonte,foure,Nous étions habitués depuis quelques décennies à des « maires multi-mandats »: Vast, Lamps, De Robien.
Arrivé un peu par surprise, à la tête de la Ville: Demailly a battu le ministre-député-maire-assureur.
Trop de mandats, une espèce d’autisme, les travaux de la gare, le bus et le centre ville, les causes de la défaite de Gilles de Robien sont multiples?
Va savoir? Certainement un ras le bol - l’impossibilité de lui parler, ne sont pas à exclure.
Du renouveau pourquoi pas mais pour quoi faire?
Demailly, universitaire peu connu du grand public  arriva!
Un look de gentleman anglais, il fît quelques illusions.
De toute évidence, il n’a pas trouvé en cette activité politique de grandes satisfactions. Sa présidence à l’université n’avait pas convaincu, en particulier, les personnels non enseignants n’ont pas gardé un bon souvenir…
Entouré d’une équipe médiocre - les bons, les vrais socialistes étaient tellement convaincus qu’il serait battu qu’ils ont préféré attendre 2014.
Oups - ils ont raté le métro.
Demailly passa, il est déjà oublié- à défaut d’avoir été un maire, on lui souhaite d’être un bon grand-père puisque c’est son choix.
 
Lundi commentaire sur chacun des candidats FOURE (vieux chevaux…!) et bientôt tout sur BONTE and Co.
 
Heureux de vous retrouver - vous pouvez nous rejoindre sur
Twitter @blaiseblaise80  
Toute l’équipe d’insolents.
 

13/04/2008

Le gouvernement amiénois est constitué !

af0e7d402fbd9e7a006be8a440c3feea.jpg

Une semaine riche en événements : conseil général, Amiens-Métropole : les troupes sont ont au complet !

Une anecdote : le Courrier Picard est inspiré par Blaise ! Comme par hasard, ce journal choisit plusieurs jours après nous le thème : « faut-il démonter la verrière ? ». Nous l’avons toujours dit que nous étions les meilleurs !!! Nous reviendrons sur ce sujet – Gilles Demailly considère à juste titre que ce problème n’est pas prioritaire et que le prochain maire verra le problème ! Le prochain maire ne verra rien car où cette verrière est détruite de suite ou jamais – on en reparlera !

Le Conseil général – de toute évidence, on ne joue plus dans le consensuel. Il fut un temps, notamment celui de Max Lejeune, où il y avait une opposition et une majorité mais il était d’usage de se rendre des services entre amis et de se partager le pouvoir. Peut-être parce que la gauche détient la région, le Conseil général et la mairie d’Amiens (plus Péronne et Abbeville et Montdidier et Roye etc.), le temps du partage semble terminer. En effet, le fait d’être à toutes les manettes régionales impose des résultats et il y a un sentiment de ne pas partager !

L’attitude de la droite tant à Amiens-Métropole (incident de Monsieur le Doyen de la fac de droit(e) Mercuzot est un peu puéril) qu’au Conseil général est « naïve » - la gauche n’a jamais promis l’ouverture. Mais c’est une chanson que je crois reconnaître à l’arrivée de Gilles de Robien à la mairie !!

Ce qui est plus préoccupant, c’est Amiens-Métropole : les jeunes élus à la mairie, les vieux de la vieille à Amiens-Métropole !

Des surprises : Francis Lec en 7° position, paie-t-il sa première vice-présidence au Conseil général ? Didier Cardon à l’enseignement et Alain David à la culture (12° position la culture, pas un très bon score pour une municipalité de gauche !) restent des très mauvais choix. Il n’est pas sain de mettre des gens de la profession à ce type de poste !

L’esprit général : une certaine crispation entre la majorité et l’opposition. On semble reparti vers un débat gauche-droite classique. Je pense qu’il ne faudra pas être étonné dans quelques temps d’avoir des crispations entre les différents courants du PS et des institutions locales.

Faut voir !

Blaise.

Merci à tous de vos excellentes contributions, le site a été un peu au ralenti cette semaine dernière, pour cause de vacances – c’est reparti, plein gaz !!

21/03/2008

Gilles Demailly à Amiens joue son avenir politique avec la composition de son équipe !

80b59d2cb40f43cce81aba6bafe68699.jpg

Gilles Demailly en faisant choix de certaines personnalités prenait un risque pour les élections notamment avec des vieux routiers trop connus des amiénois comme les Cosserat, Cardon, Goffinon, Lec, Leroy…

Il a d’ailleurs été contraint de faire des réajustements de dernière minute, en annonçant qu’aucun conseiller ayant été élu avant 1989 ne pourrait prétendre à un poste d’adjoint.

Cette mise au point a certainement porté ses fruits, l’élection a gommé ces problèmes.

Pour l’avenir et sa gouvernance, il va lui falloir mettre en pratique, ces principes.

Deux exemples montrent que la partie n’est pas gagnée :

Le premier accro, le premier adjoint Etienne Desjonquères: il est présenté comme apolitique et se serait sa « garantie », il semblerait qu’il aurait été membre ou proche ou dans la mouvance de la LCR !

Le responsable de la culture, le successeur de Fred Thorel serait, aux dernières nouvelles, Alain David, plasticien. Faire choix d’un artiste local comme responsable de la culture  est une erreur politique – c’est prendre le risque d’une gouvernance clanique.

C’est créer, dans l’esprit des amiénois des doutes sur son indépendance, par rapport à ceux qu’il côtoie, on peut craindre la politique « des copains-coquins ».

Parmi les reproches formaient contre Gilles de Robien, c’est de donner une impression de manque de clarté sur certains dossiers et un esprit de clan. 

Alors un clan de gauche ou un clan de droite, c’est toujours un clan et donc une atteinte à la démocratie !

En découvrant, le « gouvernement amiénois », il est à craindre que quelques surprises de ce genre se présentent.

Soyons vigilants et exigeants !!

Blaise.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu