Avertir le modérateur

30/05/2011

Les Gilles passent, les méthodes restent!!

 

etienne.jpg
Dans « l’excellent Courrier Picard » comme aurait dit Coluche, on peut lire dans les flash d’actualités:
"Etienne Desjonquères, premier adjoint au maire d'Amiens, en charge de la démocratie locale, a été élu depuis le 25 mai dernier, coordinateur du centre culturel Jacques-Tati. "Nous avons retenu souverainement la candidature de M. Desjonquères car elle répondait le mieux à notre projet. Ce n’est pas un choix politique de notre part", rétorquent les responsables de la structure. "Je veux exercer mon métier qui est de diriger des établissements culturels", répond aussi Etienne Desjonquères à ceux qui jasent déjà."
Imaginez, braves amiénois, si Gilou avait été l’auteur voire l’instigateur de ce type de nomination!
Que n’aurait-on dit? Politique partisane, clanique etc.
Si Gilou l’avait fait, c’était condamnable!
Que Gilles Demailly le fasse! Un homme de gauche, universitaire, un homme que l’on croyait bien sous tout rapport et il nous fait du Sarko!
On entend parler, sans cesse,  (certes on parle de tout dans la presse, sauf du chômage, de la vie chère, de la misère etc.) de conflits d’intérêts!
Un premier adjoint chargé de la « démocratie (ché quoi cho!!) locale.
Pour le « local » on comprend bien. C’est même très, très localisé!
Pour la démocratie, nous sommes suspicieux.
Le centre TATI n’aurait donc aucune subvention directe ou indirecte (type prêt de locaux, matériel) de la Ville d’Amiens?
Si c’est la cas, tout va bien! Si c’est pas le cas?
Quelques explications, autre que l’écran de fumée du projet culturel seraient les bienvenues!
Blaise (non déçu, car tout est possible) - Marine va être aux anges!!!!

 

 

18/08/2008

Gilles Demailly : bonne rentrée et donnez-nous de bonnes nouvelles !!!

972557267.jpg

Lettre ouverte à Gilles Demailly :

Monsieur le Maire,

La mise en place des services, la succession de Gilles de Robien, les chantiers en cours, nous ne voulons plus en entendre parler !

A compter du 01 septembre 2008, la ville est sous votre seule responsabilité ! Du passé, faisons table raz !

Les amiénois sont en droit d’être informés sur vos projets – projets concrets et immédiats- pas dans cinq ans, il y aura x logements sociaux etc.

Les amiénois, comme les français (et même certainement plus) sont dans de grandes difficultés économiques : chômage, baisse substantielle du pouvoir d’achat, hausse des carburants et du chauffage etc.

Quelle vie quotidienne nous proposez-vous ?

Souhaitant vivement que vous nous fixiez – les colonnes de ce blog vous sont largement ouvertes, si vous le souhaitez !

Blaisement Votre.

Blaise.

10:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : gilles demailly, amiens

17/03/2008

Lettre ouverte à Gilles Demailly, maire d’Amiens.

49fba6988dc3434d818d4aa501047e0e.jpg

Monsieur le Maire,

Nous vous adressons nos plus vives félicitations pour votre brillante élection et vous souhaitons bonne chance pour la réussite de votre équipe et le devenir de notre ville.

Votre tâche sera difficile car il vous faudra assurer et assumer la jonction entre les projets en cours et ceux que vous souhaitez mettre en œuvre.

 

La « machine ville » doit continuer de tourner quelque soit le conducteur !

Nous nous permettons de vous faire quelques suggestions et lancer le débat sur quelques points :

Ø     il est très important que vous n’oubliez jamais que vous êtes le maire de tous les amiénoises et amiénois, que vous n’ayez en aucune circonstance une attitude clanique et que vous sachiez garder un contact direct avec vos administrés.

Ø     Continuez à aller acheter votre pain et vos journaux car les entourages ont vite fait d’isoler un maire. Si vous ne rencontrez pas les habitants en dehors des réunions de quartiers ou visites protocolaires, vous serez vite déconnecté de la réalité. Voyez comme vos prédécesseurs : de Robien, Lamps, Vast ont été isolés !

Ø     Constituer une équipe, ce n’est pas forcément constituer une équipe de « copains politiques », seules les compétences, l’honnêteté et la loyauté doivent être retenues – sinon les luttes d’influences font passer les intérêts particuliers avant l’intérêt général.

Ø     Gardez ou optez pour un mode de vie qui ne vous coupe pas du public, allez au cinéma, au théâtre, au restaurant – être prés du public c’est aussi une grande partie de votre mission.

Ø     Refusez l’influence des mammouths du PS (ou d’ailleurs), ils ne pensent qu’à leurs carrières et leurs « cartes électorales ».

Ø     Ecartez de votre chemin le clientélisme électoral, les associations piques assiettes – c’est fou ce qu’un nouveau maire peut avoir de nouveaux amis à la recherche de quelques avantages ! Très vite, ils deviennent des « amis de trente ans. » Gilles de Robien en a fait la triste expérience !

Ø     En un mot, soyez et restez vous-même.

Avec les salutations respectueuses de trois blogueurs.

(Lisez notre blog, des commentaires peuvent vous être utiles.)

Blaise – Lafleur - Sandrine

18/02/2008

Gilles Demailly : erreur de casting !

9e75e26fbd6d9e3026333834d2b578fb.jpg

Gilles Demailly symbolise une forme de renouveau en politique sur Amiens.

Je serai tenté de dire, symbolisait une forme de renouveau !

Ce qui était intéressant, en sa candidature, c’était à la fois qu’il était connu, reconnu comme universitaire et d’autre part qu’il était nouveau en politique.

Quand le Courrier Picard titre « la liste unie et diversifiée de Demailly », il y a de quoi sourire !

 

Le PS ou ses alliés démontrent à Amiens que Gilles Demailly, s’il était élu, serait un homme seul.

Ce que j’attendais de lui et ce que les amiénois attendaient de lui, c’était le renouveau.

Faut-il qu’il y ait si peu de candidats pour voir encore sur une liste des noms comme Goffinon, Lec(2), Cosserat, Leroy, Cardon ?

De plus, certains et certaines autres candidats ne soulèvent pas l’enthousiasme par leur charisme.

Alors, Gilles Demailly gagnera peut-être les élections municipales : qui aurait dit aux régionales que Gilles de Robien aurait été battu par Gewerc Gremetz ?

De Robien sera peut-être battu car il a créé une certaine lassitude, il a un passé politique national qu’il n’assume pas. Il se trouve dans une position guère confortable notamment par rapport à l’UMP, il a excédé les amiénois par des décisions mal comprises, par une forme un peu personnel du pouvoir.

En l’état, si Demailly gagne ce sera par refus de de Robien, pas par une attirance des électeurs pour sa liste.

« Le succès d’un homme est mesuré en fonction de son entourage et de sa générosité » Moses Isegawa : de la générosité Gilles Demailly en a certainement, son entourage !!!

Blaise.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu