Avertir le modérateur

01/04/2008

Le Conseil municipal d’Amiens s’installe.

f4fdd814c9df2475a6251f534dc6016d.jpg

Le Conseil municipal lentement (il y a des procédures à respecter) mais sûrement s’installe, puis viendra le 16 avril Amiens-Métropole et la Ville au sens large du terme sera en état de marche.

Deux observations : certains noms de missions sont « ronflants » mais peut-être creux – démocratie locale, lutte contre les discriminations, éducation populaire (on se croirait en 1936), solidarité, ce sont des postes où tout est possible y compris de ne pouvoir rien faire car n’étant pas de la compétence de la Ville.

Un mini coup de théâtre, hier, Fred Thorel fait de la résistance ? Il vote quand sa majorité lui demande de ne pas voter et refuse de voter quand elle lui demande de voter !

Enervement, désapprobation des méthodes de campagne de la municipalité sortante, amertume de ne plus être le Jack Lang local, espoir d’un poste, Va savoir !!

Les nommés sont :

M. Etienne DESJONQUERES
Démocratie locale, vie associative
La mission est large mais peut-être très ronflante ?

Mme Marion LEPRESLE
Enfance, éducation, restauration scolaire
Le fait de mettre la restauration scolaire, en avant cela semble dire que l’on va retourner aux cantines scolaires gérées par la Ville, le vieux centre Faugas. C’est un débat qui tourne depuis un moment et Leroy avait déjà fait pas mal d’observations. Il faut simplement espérer que cela ne remettra pas en place de « mauvaises habitudes ».

M. Jacques LESSARD
Finance
Tout le monde est d’accord pour dire qu’il était le seul apte à ce poste.

Mme Maryse LION-LEC
Lutte contre les discriminations, égalité des droits
Présidente du CIDF, c’est un domaine qu’elle connaît. Par contre, que peut faire la Ville face à ces problèmes ? A suivre.

M. Lucien FONTAINE
Jeunesse, éducation populaire
Education populaire ? Un slogan ? Une propagande ?

Mme Isabelle GRAUX
Logement et politique foncière

M. Mohamed BOULAFRAD
Voirie, Espaces verts

Mme Valérie WADLOW
Urbanisme et stationnement

M. Jacques GOFFINON
Fêtes, Animations et cérémonies
Est-ce le marche pied pour avoir la culture à Amiens métropole ? Son nom est souvent cité. Se serait une très mauvais idée, en sa qualité de critique de la rubrique spectacles au Courrier Picard, il a du se mettre à peu près tous les artistes à dos. Il est évident que Thierry Bonte serait un bien meilleur candidat, sous réserve qu’il n’y ait pas un veto de la Région où il a été de passage !

Mme Clarisse DE SAINT AMOUR
Population et Etat civil

M. Guillaume BONNET
Santé

Mme Marie-Pascale ANNOOT-FERMANTEL
Solidarité

Mme Emilie THÉROUIN
Sécurité, prévention des risques urbain

M. Eric MEHIMMEDETSI
Economie sociale et solidaire, commerce de proximité
Voilà un titre bien particulier, la Ville voudrait influencer les marchés et lutter contre la mondialisation ? Il nous faut le mode d’emploi ?

Mme Karine MESSAGER
Adaptation de la ville aux personnes âgées

Pourquoi aux personnes âgées ? Les handicapés, les jeunes enfants ?

Il est vraiment trop tôt pour voir les grandes lignes du projet amiénois de Gilles Demailly.

Une terminologie parfois un peu PS vieillot, dans les tâches confiées aux adjoints.

Blaise.

30/03/2008

Conseil municipal à Amiens le lundi 31 mars 2008.

f5e645304623d78913dca7e006dc67a0.jpg

Le Conseil municipal se réunira ce lundi 31 mars 2008 à 18h.

23 points à l’ordre du jour :http://www.amiens.fr/fichiers/8245/Ordre%20du%20jour%20CM...

Ce Conseil va être intéressant à suivre car il n’y a pas de décisions politiques sur l’avenir de la ville mais les désignations donneront une orientation sur la manière dont le maire et son équipe vont vouloir diriger la Ville.

Bien évidement, il ne faut pas être naïf : les choix du maire ne sont pas totalement libres.

Comme tout dirigeant politique, il doit veiller à l’équilibre politique de ceux qui ont permis son élection. Il devra « composer » comme l’on dit !

Tout le problème sera de savoir jusqu’à quel point, il composera ! Un noyau dur sur lequel il pourra compter ou au contraire, de nombreuses distributions.

Il est possible de suivre le Conseil municipal en direct sur Internet sur le site de la ville d’Amiens.

Nous aurons une première tendance, à la mi-avrill lors de la réunion de la Métropole, les choses seront encore plus clarifiées.

Attendons !

Blaise.

25/03/2008

Municipales Amiens : de Gilles de Robien à Gilles Demailly

528d16b34500729c63763ad9d7203fa9.jpg

Lors de la passation des pouvoirs Gilles de Robien a fait un discours qu’il aurait été bien inspiré de tenir entre les deux tours au lieu de se livrer à une campagne qui manquait incontestablement de qualité.

Sans notes, un discours fort et digne.

Au lieu de se laisser déborder par ses troupes, s’il avait eu cette hauteur de vue, il aurait pu entre les deux tours remonter le courant ! Il a choisi, il a perdu.

Entre les deux Gilles, séance historique avec Daniel Leroy : vieux routier de la politique, il a cru utile de faire une espèce d’incident en alléguant que Gilles de Robien avait fait un discours partisan. Amiens à la fin du mandat de René Lamps n’aurait pas été dans le coma. On peut discuter à l’infini sur le terme même faire de la sémantique mais il faut admettre qu’Amiens n’allait pas bien. René Lamps a eu, de fait, un parcours (en qualité de maire) similaire à Gilles de Robien : deux mandats de bien, le troisième de travers (comme aurait dit Coluche).

Alors, historique d’entendre ce « doyen » (puisse qu’on parle de Coluche : il disait à propos du doyen de la faculté qui n’avait plus toutes ses facultés !) faire une leçon de démocratie. A hurler de rire, si cela ne donnait pas un ton de certains conseillers.

Gilles Demailly, c’est un autre ton, une autre école (il a été contraint de reprendre l’incident Leroy, à cause de la présence de Julia Lamps) – il n’est pas formaté au discours socialo-communiste des anciens. Le seul problème sera : aura-t-il la possibilité de placardiser ses vieux !

Il a commencé, en ne donnant aucun poste d’adjoint à ceux qui ont « collaboré » avec René Lamps.

Par contre, il faudra attendre pour connaître les affectations exactes de chacun et puis surtout avoir les résultats d’Amiens métropole pour avoir l’équipe au complet et voir les orientations qui seront celles de cette nouvelle équipe.

Blaise.

 Regardez le site en son entier, tous les articles ne sont pas toujours référencés dans les moteurs – Mettez-le dans vos favoris ou allez en haut de la page et cliquez sur page d’accueil – merci-

21/03/2008

Gilles Demailly à Amiens joue son avenir politique avec la composition de son équipe !

80b59d2cb40f43cce81aba6bafe68699.jpg

Gilles Demailly en faisant choix de certaines personnalités prenait un risque pour les élections notamment avec des vieux routiers trop connus des amiénois comme les Cosserat, Cardon, Goffinon, Lec, Leroy…

Il a d’ailleurs été contraint de faire des réajustements de dernière minute, en annonçant qu’aucun conseiller ayant été élu avant 1989 ne pourrait prétendre à un poste d’adjoint.

Cette mise au point a certainement porté ses fruits, l’élection a gommé ces problèmes.

Pour l’avenir et sa gouvernance, il va lui falloir mettre en pratique, ces principes.

Deux exemples montrent que la partie n’est pas gagnée :

Le premier accro, le premier adjoint Etienne Desjonquères: il est présenté comme apolitique et se serait sa « garantie », il semblerait qu’il aurait été membre ou proche ou dans la mouvance de la LCR !

Le responsable de la culture, le successeur de Fred Thorel serait, aux dernières nouvelles, Alain David, plasticien. Faire choix d’un artiste local comme responsable de la culture  est une erreur politique – c’est prendre le risque d’une gouvernance clanique.

C’est créer, dans l’esprit des amiénois des doutes sur son indépendance, par rapport à ceux qu’il côtoie, on peut craindre la politique « des copains-coquins ».

Parmi les reproches formaient contre Gilles de Robien, c’est de donner une impression de manque de clarté sur certains dossiers et un esprit de clan. 

Alors un clan de gauche ou un clan de droite, c’est toujours un clan et donc une atteinte à la démocratie !

En découvrant, le « gouvernement amiénois », il est à craindre que quelques surprises de ce genre se présentent.

Soyons vigilants et exigeants !!

Blaise.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu