Avertir le modérateur

22/01/2008

Les municipales à Amiens : où sont les candidats ?

44bf9899805378d78160c0f4f01e4b82.jpg

Beaucoup de français se plaignaient que la campagne électorale des présidentielles ait été très longue et qu’elle « polluait » la vie politique voire la démocratie.

Les médias cherchaient désespérément qui pensait à être président le matin en se rasant !

Les élections municipales auront lieu les 9 et 16 mars 2008 et à ce jour aucune liste n’a donné la composition de ses membres.

Samedi dernier l’institut de sondage IFOP faisait une enquête par téléphone sur la popularité de certains noms.

Nos « candidats » attendent le résultat de ce sondage, des tractions de dernière minute se font pour limiter le nombre de listes ?

Certaines têtes de liste sont connues mais un vote aux municipales est un vote pour une équipe.

Les candidats veulent-ils éviter un débat local, se réservent-ils pour un combat d’envergure nationale.

On arrive au paradoxe que la grande majorité des candidats aux élections cantonales sont connus et pas pour les municipales !

Si les candidats ne se pressent pas, le grand vainqueur sera « l’abstention » !!

Blaise.

16/01/2008

Gilles de Robien et les bouchons amiénois !

eec36f829ae61cafd255afe8bf62b53a.jpg

L’objet de cet article n’est pas de savoir si Gilles de Robien a eu tort ou raison d’entreprendre des grands travaux à Amiens, la campagne électorale ne manquera pas d’ouvrir un débat sur ce point.

Par contre, on peut être assez énervé de la manière dont est gérée les conséquences des travaux, en ce moment.

Ce matin, aux Illustrations les feux tricolores en panne : pas de police municipale présente, un gigantesque bouchon !

Il faut quasiment doubler son temps pour aller au travail.

Or les bus et surtout les véhicules de secours sont soumis aux bouchons !

Des travaux oui peut-être mais il faut en assurer une gestion au quotidien pour limiter les désagréments.

Attention Gilou, Gilles va vous couler dans le béton !!

Blaise.

15/12/2007

Maxime Gremetz nous quitte ?

f9040303a936c97b5b2cc6c4cdeea15d.jpg

Une dépêche AFP de cet après-midi, nous annonce que Maxime Gremetz ne sera pas candidat aux élections municipales de 2008, pour éviter d’endosser la responsabilité de l’élection de Gilles de Robien au premier tour des élections avec 51% des voix dixit un sondage.

Cette dépêche, peut-être incomplète, ne semble pas préciser qu’il demande des sièges pour lui et ses camarades sur la liste « d’union de la gauche » !

Certes, il est et reste député de la Somme mais quel choc !

La campagne des municipales va être beaucoup moins drôle !! Ses coups de gueule légendaires, son sens aigu du dialogue démocratique, une figure du paysage picard qui s’en va. Il ne reste plus que nous Lafleur et Blaise.

Le débat démocratique va en souffrir !!

Quel bon tour prépare-t-il ? Si ce célèbre homme de gauche qui doit arriver sur la liste de Gilou était Maxime ?

Sacré Maxime !!

Blaise.

12/12/2007

Gilles Demailly : maire d’Amiens ?

1b588c1f7f023a9f4ba1f1c826209905.jpg

Des grandes villes comme Marseille, Toulouse, Bordeaux sont en passe de devenir des villes avec des maires de gauche.

Les sondages sont peu encourageants et Devedjian est préoccupé par ce point.

Indépendamment des situations locales, il est à prévoir pour le gouvernement un retour de bâton aux élections municipales : politique générale, politique diplomatique, régimes spéciaux, réforme de l’Etat et désengagement de l’Etat vers les communes, carte judiciaire, pouvoir d’achat, régimes sociaux sont des problèmes qui préoccupent les élus de l’opposition et de la majorité présidentielle.

Un exemple parmi d’autre : Hart (UMP) et Vienot (UMP) ont perdu leurs TGI, comment leurs électeurs vont réagir ?

A Amiens, Gilles de Robien termine son troisième mandat – il est sans parti politique et à pour les sarkozistes des relents de chiraquie.

Son passage au ministère de l’éducation nationale ne marquera pas ce ministère sauf par des erreurs type méthode syllabique !!

Gilles Demailly, universitaire, est un homme neuf pour Amiens.

Si Gilles de Robien ne renouvèle pas en profondeur son équipe  et si Gilles Demailly ne se laisse pas phagocyter par les éléphants du PS voire les mammouths, il peut être maire d’Amiens.

Il peut  avoir ce poste pour les motifs nationaux évoqués précédemment et aussi des motifs locaux : programmes de travaux mal compris, stationnement payant et résidentiel, l’emploi guère brillant, les centres d’appels qui a tout instant peuvent être « délocalisés » en Afrique, manque de politique sociale etc.

Attention le combat des Gilles se met en place – Gilles ou Gilou ?

Blaise.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu