Avertir le modérateur

22/05/2008

La vengeance de Cosserat ?

643067815.jpg

Cosserat voudrait intenter une action en diffamation contre Gilles de Robien et des membres de sa liste, suite à un trac de la campagne électorale où il était fait état de son action lorsqu’il était adjoint de René Lamps.

Evidement, il n’est pas question d’évoquer cette affaire sur le plan juridique et judiciaire. La justice passera. 

Par contre, politiquement, c’est une erreur manifeste.

J’avais écrit ici, article visant à mettre en garde Gilles Demailly sur une erreur de casting pour la constitution de sa liste.

Je n’avais peut-être pas tout à fait tort !

Gilles Demailly gagne les élections municipales et les amiénois attendent un nouveau style, une nouvelle gouvernance.

Cosserat veut faire une espèce de troisième tour à travers une procédure.

Que Gremetz fasse ce type de procédure, c’est dans son caractère !

Là, il y a un problème politique sérieux : Gilles Demailly approuve ce type de procédure et cela met gravement en cause son image d’homme de conciliation et de dialogue. Gilles Demailly désapprouve ce comportement et n’arrive pas à contenir et dissuader ses troupes et il y a là un grave problème d’autorité et de cohésion de l’équipe.

Cela nous donne une bien mauvaise image de la nouvelle équipe dont on attend toujours des décisions politiques significatives.

Blaise.

19/05/2008

Gilles de Robien démissionne du Conseil Municipal, Gilles Demailly met en route lentement son action politique.

460611426.jpgGilles de Robien a démissionné de son poste de conseiller municipal à Amiens. Aucune surprise, l’éventuelle surprise, c’est qu’après l’installation du premier Conseil municipal, il ne l’ait pas fait.

J’espère que Gilles Demailly, au prochain Conseil municipal du 22 mai 2008, dira quelques mots.

Il ne fut pas parfait, il ne fut pas imparfait.

***************** 

Le Conseil municipal se met lentement en place – l’ordre du jour du 22 mai comporte encore beaucoup de désignations dans les différents organismes où la ville a de plein droit, un poste.

Sans être impatient, on a le sentiment que le nouveau Conseil municipal gère les affaires courantes sans donner pour le moment de grandes inflexions à la vie municipale.

Je n’ai jamais été pour la chasse aux sorcières ou pour les déclarations intempestives. Il faut parfois « donner du temps au temps » mais des surprises quand même.

Le JDA semble inchangé, le site amiens.fr semble inchangé

1243114177.jpg

Un sentiment que la machine a du mal à se mettre en route !

Gilles Demailly rassurait nous ! Quel sera votre politique ?

Blaise.

11:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : de robien, demailly, amiens

25/03/2008

Municipales Amiens : de Gilles de Robien à Gilles Demailly

528d16b34500729c63763ad9d7203fa9.jpg

Lors de la passation des pouvoirs Gilles de Robien a fait un discours qu’il aurait été bien inspiré de tenir entre les deux tours au lieu de se livrer à une campagne qui manquait incontestablement de qualité.

Sans notes, un discours fort et digne.

Au lieu de se laisser déborder par ses troupes, s’il avait eu cette hauteur de vue, il aurait pu entre les deux tours remonter le courant ! Il a choisi, il a perdu.

Entre les deux Gilles, séance historique avec Daniel Leroy : vieux routier de la politique, il a cru utile de faire une espèce d’incident en alléguant que Gilles de Robien avait fait un discours partisan. Amiens à la fin du mandat de René Lamps n’aurait pas été dans le coma. On peut discuter à l’infini sur le terme même faire de la sémantique mais il faut admettre qu’Amiens n’allait pas bien. René Lamps a eu, de fait, un parcours (en qualité de maire) similaire à Gilles de Robien : deux mandats de bien, le troisième de travers (comme aurait dit Coluche).

Alors, historique d’entendre ce « doyen » (puisse qu’on parle de Coluche : il disait à propos du doyen de la faculté qui n’avait plus toutes ses facultés !) faire une leçon de démocratie. A hurler de rire, si cela ne donnait pas un ton de certains conseillers.

Gilles Demailly, c’est un autre ton, une autre école (il a été contraint de reprendre l’incident Leroy, à cause de la présence de Julia Lamps) – il n’est pas formaté au discours socialo-communiste des anciens. Le seul problème sera : aura-t-il la possibilité de placardiser ses vieux !

Il a commencé, en ne donnant aucun poste d’adjoint à ceux qui ont « collaboré » avec René Lamps.

Par contre, il faudra attendre pour connaître les affectations exactes de chacun et puis surtout avoir les résultats d’Amiens métropole pour avoir l’équipe au complet et voir les orientations qui seront celles de cette nouvelle équipe.

Blaise.

 Regardez le site en son entier, tous les articles ne sont pas toujours référencés dans les moteurs – Mettez-le dans vos favoris ou allez en haut de la page et cliquez sur page d’accueil – merci-

18/03/2008

Quand je serai grand, je ne serai jamais ministre de l’éducation nationale !

9edfbfa26e26a9789046324dd7eb1970.jpg

Je ne sais si les enseignants ont un grand pouvoir sur l’électorat et l’opinion publique, par contre, il est certain qu’il n’est pas bon d’être ministre de l’éducation nationale quand on veut faire de la politique.

Liste non exhaustive et non chronologique :

Lionel Jospin était un ministre assez apprécié des enseignants : pan ! Absent au second tour en 2002 !

Jean-Pierre Chevènement avait aussi bénéficié d’une assez bonne réputation : il a perdu, il y a bien longtemps Belfort, un has been maintenant !

Jack Lang : ministre de tout, de la culture, des grands travaux et de l’ ‘éducation nationale (pour venir faire regrossir le mammouth !) et peut-être un jour de Sarkozy, a été battu à Blois en 2001.

Xavier Darcos : soutenu par l’UMP, le Modem etc. une claque dimanche dernier.

Gilles de Robien : son passage à l’éducation nationale n’est certainement pas le seul motif de sa défaite mais ses critiques sur la méthode globale (à mourir de rire !!), son engouement très militant pour la méthode syllabique… Pan sur le bec comme dirait le Canard !

C’est bien réfléchi, quand je serai grand, je ne serai jamais ministre de l’éducation nationale !

Blaise.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu