Avertir le modérateur

27/01/2008

De Robien sauvé par Alain Gest ?

f5167d944ae5624f44901360066d527d.jpg

En annonçant qu’il ne serait pas candidat aux municipales, ni à Amiens, ni ailleurs, Alain Gest sauve les chances de Gilles de Robien d’être élu.

Parmi ses handicaps : ancien ministre chiraquien, partisan des radars fixes et son amour pour la méthode syllabique, sarkozyste de la dernière heure, ses grands travaux etc., il aurait été très gravement mal à l’aise si l’UMP avait été omniprésent sur la liste avec le responsable départemental de l’UMP sur sa liste.

S’il a été élu à Amiens à différents mandats : député, maire, c’est parce qu’il était UDF.

De plus, par certaines de ses positions personnelles : sur les 35 heures dont il est un des pères même si sa méthode était très différente de celle de Martine Aubry, sur les sans-papiers, lors des événements du Pigeonnier pour éviter des affrontements frontaux avec les forces de l’ordre ont donné de lui l’image d’un homme ouvert, une espèce de « force tranquille ».

Un durcissement très UMP avec la chute de confiance du président et la venue d’Alain Gest (même s’il est plus amiénois que beaucoup d’amiénois) auraient fait fuir une partie de son électorat.

Arrivera-t-il à faire oublier aux amiénois toutes ses erreurs ? Résultats en mars !

Blaise.

25/01/2008

A Amiens : « plus Modem que moi, tu meurs ! »

04948878bc89c8c81520ce1266944660.jpg

Crise de légitimité à Amiens, au Modem ! Olivier Mira (candidat Modem aux législatives) et Jean-François Claisse, tous deux conseillers municipaux et membres du Modem ont décidé de rester sur la liste de Gilou.

Madame Yannick Leflot-Savain (ex-candidate sur une liste de Robien) qui va conduire la liste Modem aux municipales crie au scandale et demande à ce que Mira-Claisse démissionnent du Modem.

J’ai toujours pensé que les adhérents du Modem ne méritaient pas François Bayrou.

Le dernier sondage national CSA donne 7% au Modem, un sondage local donnait 5% au Modem – au lieu de se disputer la légitimité, il aurait été plus opportun de réfléchir à s’intégrer dans une liste.

En fait, les Modémistes ex-UDF voteront pour Gilou et beaucoup de Modémistes primo-adhérents voteront pour Gilles Demailly car les amiénois voudront avoir un vote utile et préféreront voter pour un candidat de leur choix dès le premier tour, sans attendre les décisions éventuelles du Modem pour le deuxième tour.

De plus, si le Modem à Amiens commence à « exclure » les adhérents qui ont été sur la liste de Gilou ou qui ont eu des contacts politiques avec lui, il va y avoir des chaises vides !!

François Bayrou a du souci à se faire pour 2012 !

En fait, après les élections municipales, il va y avoir au sein du Modem des explications et des clarifications.

« Les étiquettes divisent et les valeurs rassemblent » c’est du François Bayrou !

Blaise.

22/01/2008

Les municipales à Amiens : où sont les candidats ?

44bf9899805378d78160c0f4f01e4b82.jpg

Beaucoup de français se plaignaient que la campagne électorale des présidentielles ait été très longue et qu’elle « polluait » la vie politique voire la démocratie.

Les médias cherchaient désespérément qui pensait à être président le matin en se rasant !

Les élections municipales auront lieu les 9 et 16 mars 2008 et à ce jour aucune liste n’a donné la composition de ses membres.

Samedi dernier l’institut de sondage IFOP faisait une enquête par téléphone sur la popularité de certains noms.

Nos « candidats » attendent le résultat de ce sondage, des tractions de dernière minute se font pour limiter le nombre de listes ?

Certaines têtes de liste sont connues mais un vote aux municipales est un vote pour une équipe.

Les candidats veulent-ils éviter un débat local, se réservent-ils pour un combat d’envergure nationale.

On arrive au paradoxe que la grande majorité des candidats aux élections cantonales sont connus et pas pour les municipales !

Si les candidats ne se pressent pas, le grand vainqueur sera « l’abstention » !!

Blaise.

16/01/2008

Gilles de Robien et les bouchons amiénois !

eec36f829ae61cafd255afe8bf62b53a.jpg

L’objet de cet article n’est pas de savoir si Gilles de Robien a eu tort ou raison d’entreprendre des grands travaux à Amiens, la campagne électorale ne manquera pas d’ouvrir un débat sur ce point.

Par contre, on peut être assez énervé de la manière dont est gérée les conséquences des travaux, en ce moment.

Ce matin, aux Illustrations les feux tricolores en panne : pas de police municipale présente, un gigantesque bouchon !

Il faut quasiment doubler son temps pour aller au travail.

Or les bus et surtout les véhicules de secours sont soumis aux bouchons !

Des travaux oui peut-être mais il faut en assurer une gestion au quotidien pour limiter les désagréments.

Attention Gilou, Gilles va vous couler dans le béton !!

Blaise.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu