Avertir le modérateur

06/02/2008

Gilles de Robien doit-il avoir peur pour sa mairie ?

7f6075366de009f6bd4be60f1f030d9e.jpg

Conformément à l’air du temps, il n’y a plus de listes politiques à Amiens!

Gilles de Robien donne l’exemple en criant haut et fort : « mon parti, c’est Amiens ».

Il est vrai qu’il n’est plus UDF et pour cause, pas Nouveau Centre, encore moins Modem.

Cette neutralité lui permettra de mieux récupérer au second tour deux listes, celle de Madame Fachon et celle du Modem.

Elle lui permet également de faire oublier ses postes de ministre et son soutien à Nicolas Sarkozy – surprenant cette histoire de soutien: Gilles de Robien met tout en œuvre pour aller chercher les élus UDF et faciliter les soutiens de ceux-ci à Sarkozy.

Gilou a même droit aux honneurs des embrassades sakoziennes puis tout à coup un silence !

Que s’est-il dit ou pas dit !!

Les listes à vocation de ralliement à Gilou au second tour :

Madame Dominique Fachon, présidente du CNI Somme, se présente sous l’étiquette « Vive Amiens » qui serait une liste apolitique composée d’hommes et surtout de femmes, si l’on en croit son site, dont la seule vocation serait de donner à Amiens un souffle nouveau !

Madame Yanick Leflot-Savaindéfend la couleur orange du Modem, dans le cadre du choix national  de conduire des listes indépendantes, partout où cela sera possible.

Ces deux femmes sont déjà des « fidèles » de de Robien : Madame Fachon est conseillère municipale, Madame Leflot a été sur sa liste en 1995.

Il serait excessif de dire que ces listes sont des succursales de la liste de Gilou mais quelque soit les consignes de vote pour le second tour, une grande majorité de leurs électeurs se reporteront naturellement sur la liste de de Robien.

Je sais que le Modem aurait fait le choix de se maintenir en tout état de cause (sous réserve de pouvoir le faire, à savoir obtenir 10% des suffrages exprimés au premier tour).

De fait, le vrai combat sera le combat des Gilles.

N’aurait-il pas été plus clair pour ces « petites listes » de réfléchir à des alliances, dès le premier tour ?

Leurs électeurs vont certainement le faire pour eux et voter utile dès le premier tour.

Gilles de Robien doit-il avoir peur ? Il est quasi certain qu’il ne sera pas élu au premier tour, quant au second tour, il ne sera battu que si la gauche présente une liste rénovée, avec de jeunes candidats. Si dans la tradition, les mammouths sont là, Gilou a encore  un mandat à faire!

Blaise.

05/02/2008

Patrick KACZMAREK : un candidat différent aux cantonales !

Patrick Kaczmarek a décidé de reprendre le canton de Carouge.

Ce qui est intéressant c’est le personnage qui dénote avec les schémas classiques de la politique.

Médecin, rien de bien extraordinaire, les professionnels libéraux ont toujours eu un goût pour la politique.

Par contre, romancier, poète avec des livres préfacés par Pierre Garnier, cela change.

On ne peut parler de renouveau politique, il a déjà été élu au conseil régional – mais il y a au moins un renouveau du personnel politique, plus spécifiquement pour Amiens.

Les candidats et plus particulièrement aux cantonales sont des vieux chevaux de retour !

Un poète dans le paysage politique amiénois, intéressant !

Blaise.

01/02/2008

Gilles de Robien dites-nous que ce n’est pas vrai !

687b090daff1334414f0ef2ecafacd45.jpg

Le Courrier Picard sous la plume de Jacques Béal nous annonce la venue de Jack Lang pour soutenir la candidature de Gilles de Robien.

François Bayrou, qui a reçu toute son éducation politique de son directeur de campagne : Gilles de Robien, a pour habitude de dire que si l’on n’a besoin de soutien c’est qu’on ne va pas bien.

Elodie Gossuin aux régionales c’était dur, Jack Lang aux municipales, nous atteignons l’insoutenable.

Que va-t-il proposer ? De peindre en rose, la Tour Perret ? D’installer le Zénith dans la cathédrale ?

Nicolas Sarkozy commence a agacé ses troupes UMP avec son « ouverture », le dernier incident en date avec Michel Rocard, pose problème au sein des UMP.

Merci de nous dire que c’est un poisson d’avril du Courrier Picard, cette venue de Jack Lang?

Gilles Demailly vient de gagner au moins 5%, aujourd’hui !

Blaise.

29/01/2008

Le Modem à Amiens se trompe d’élections !!

204dfea324d0650bcb56f1b5db6f8f3d.jpg

Madame Yanick Leflot-Savain vient d’être désignée comme tête de liste du Modem (liste exclusivement Modem).

Si l’on en croit le journal l’Union son « premier objectif, c’est de faire redécoller l’emploi », si l’on en croit le journal Le Courrier Picard son implication dans la campagne serait « parce qu’il y a une dérive extrêmement dangereuse du gouvernement, qui considère que les immigrés sans-papiers sont des délinquants en puissance. »

Depuis quand le maire d’une ville intervient sur le travail et sur l’application des lois sur les sans-papiers ?

Les amiénois ne croient plus qu’un maire puisse ramener de l’emploi à Amiens. Du temps de René Lamps, certains (les mêmes qui croyaient que les chars russes seraient à Paris si Mitterand était élu président) expliquaient que les entreprises fuyaient Amiens pour fuir une municipalité communiste et le syndicat CGT qui était encore « une courroie de transmission. »

Maurice Vast, en créant la zone industrielle avait apporté de nombreux emplois mais nous étions au temps d’une vie économique en pleine expansion.

Gilles de Robien, malgré ses postes de ministre, a tenté d’apporter des emplois. En fait, il a apporté des emplois précaires dans les centres d’appel avec des risques de délocalisation permanents au profit des pays d’Afrique noire.

Qui va croire qu’elle peut apporter des emplois ?

Quant à son couplet sur les sans-papiers (à ce jour aucun communiqué n’a été publié dans le Courrier Picard pour démentir ses dires), on croit rêver ! Si elle ne l’a pas dit, il serait urgent qu’elle le fasse savoir !!

Des lois existent sur les sans-papiers, elles sont contestables comme toute loi mais quel sera le pouvoir du « maire » d’Amiens sur le sujet ?

J’ai du mal à croire, que François Bayrou, homme lettré, cultivé et ayant une certaine expérience de la vie politique puisse cautionner cela, sinon qu’à « l’insu de son plein gré ».

J’ai l’impression qu’on se prépare une campagne électorale bizarre ! Vous avez dit bizarre !!

Blaise.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu