Avertir le modérateur

18/03/2008

Le nouveau Conseil Général arrive jeudi et le Conseil municipal vendredi.

2acafa218d84103e0995a071c6eff0d9.jpg

Le Conseil général change de couleur politique : la gauche disposera de 25 conseillers et la droite de 21.

Le Président Daniel Dubois (Nouveau Centre) va rendre son fauteuil, il n’est pas bon d’être président du Conseil général, l’avant dernier président, Alain Gest avait rendu son siège car il n’avait pas été réélu conseiller général !!

Pendant des décennies, le Conseil général était les terres gardées de Max Lejeune ou de ses disciples.

Jeudi, (20 mars à 10h) installation du nouveau Conseil et élections des « chefs » : Christian Manable va être élu président, c’est un secret de polichinelle.

Le numéro deux c’est à dire le premier vice-président, les bruits de couloir (souvent les meilleurs) annoncent Francis Lec à ce poste : un indice, page 21 du Courrier Picard de ce lundi, comme par hasard, une photo avec les « deux chefs.»

Les médias nationaux, locaux y compris ce bien modeste blog ont mis en sourdine ces élections. Le Conseil général, c’est les collèges, les routes, l’action sanitaire et sociale, l’aide aux personnes âgées, aux handicapés, la gestion du RMI, la culture etc.

C’est dire l’importance et cela d’autant plus que la région, le conseil général, la ville sont sous la responsabilité de la gauche. S’ils ne font pas du bon travail, pas d’excuses et je n’ose penser à la guerre des gauches entre les jospinistes, fabiusiens, hollandistes, royalistes – je ne veux pas imaginer les petits arrangements entre amis : je te laisse passer cela à la région, tu me couvres à la mairie.

Soyons vigilants et nous serons là, en observateurs attentifs et vous serez là pour l’écrire.

0fa63e1f3478d97a5b93ee4eb21e2862.jpg

Le Conseil municipal se joue vendredi, les bruits de couloir : Jacques Lessard aux finances, Thierry Bonté à la culture. A voir ! Le Courrier Picard annonce Etienne Dejonquéres comme premier adjoint car « apolitique », directeur CSC Etouvie – si le RG ressortent leurs fiches, apolitique depuis peu !! Un cultureux comme premier adjoint? est-ce bien raisonnable?

Blaise.

17/03/2008

Lettre ouverte à Gilles Demailly, maire d’Amiens.

49fba6988dc3434d818d4aa501047e0e.jpg

Monsieur le Maire,

Nous vous adressons nos plus vives félicitations pour votre brillante élection et vous souhaitons bonne chance pour la réussite de votre équipe et le devenir de notre ville.

Votre tâche sera difficile car il vous faudra assurer et assumer la jonction entre les projets en cours et ceux que vous souhaitez mettre en œuvre.

 

La « machine ville » doit continuer de tourner quelque soit le conducteur !

Nous nous permettons de vous faire quelques suggestions et lancer le débat sur quelques points :

Ø     il est très important que vous n’oubliez jamais que vous êtes le maire de tous les amiénoises et amiénois, que vous n’ayez en aucune circonstance une attitude clanique et que vous sachiez garder un contact direct avec vos administrés.

Ø     Continuez à aller acheter votre pain et vos journaux car les entourages ont vite fait d’isoler un maire. Si vous ne rencontrez pas les habitants en dehors des réunions de quartiers ou visites protocolaires, vous serez vite déconnecté de la réalité. Voyez comme vos prédécesseurs : de Robien, Lamps, Vast ont été isolés !

Ø     Constituer une équipe, ce n’est pas forcément constituer une équipe de « copains politiques », seules les compétences, l’honnêteté et la loyauté doivent être retenues – sinon les luttes d’influences font passer les intérêts particuliers avant l’intérêt général.

Ø     Gardez ou optez pour un mode de vie qui ne vous coupe pas du public, allez au cinéma, au théâtre, au restaurant – être prés du public c’est aussi une grande partie de votre mission.

Ø     Refusez l’influence des mammouths du PS (ou d’ailleurs), ils ne pensent qu’à leurs carrières et leurs « cartes électorales ».

Ø     Ecartez de votre chemin le clientélisme électoral, les associations piques assiettes – c’est fou ce qu’un nouveau maire peut avoir de nouveaux amis à la recherche de quelques avantages ! Très vite, ils deviennent des « amis de trente ans. » Gilles de Robien en a fait la triste expérience !

Ø     En un mot, soyez et restez vous-même.

Avec les salutations respectueuses de trois blogueurs.

(Lisez notre blog, des commentaires peuvent vous être utiles.)

Blaise – Lafleur - Sandrine

16/03/2008

Municipales Amiens, Gilles de Robien battu, pourquoi ?

f382c8dabecc70db1903e6174ad187c9.jpg

Les résultats définitifs sont 56,21% pour Gilles Demailly et 43,79% pour Gilles de Robien.

Il est nettement battu et avec beaucoup plus de votants – Pourquoi cet échec ?

Etre candidat pour la quatrième fois est un handicap car vous avez un actif mais nécessairement un passif et vous créez une lassitude.

Son attitude politique aux dernières présidentielles a joué un rôle considérable, lui qui apparaissait comme un centriste modéré, est allé se jeter dans les bras de Nicolas Sarkozy et a trahi ses amis du centre, en faisant un débauchage chez les élus centristes pour qu’ils se rallient au Nouveau Centre mais surtout qu’ils isolent François Bayrou.

 

Directeur de campagne de François Bayrou aux élections présidentielles de 2002, il a tenu des propos assassins sur ce dernier (nuisible à la France etc.)

Mal récompensé de ses efforts pour Nicolas Sarkozy, en désaccord avec l’UMP local et notamment Alain Gest, il se cache aux élections municipales et se présente sans étiquette « Mon parti c’est Amiens » - au second tour, il affirme « je vais rassembler la famille centriste qui a toujours été ma famille » !! Ils ont du être surpris au Modem d’entendre cela !

Tenter de faire croire que le maire d’une ville comme Amiens pouvait avoir un maire apolitique, était une erreur politique grave et son successeur sera un UMP pur et dur !

Ses grands travaux : il est indéniable que les travaux sont indispensables et que les chantiers ne se font pas en deux jours ! La gestion de ses travaux, dont les Amiénois n’ont pas toujours senti l’urgence, les projets de tour Vadé, la Sillisomme Vallée, a été catastrophique : des policiers municipaux qui distribuaient des PV pour les couloirs de bus alors qu’ils étaient totalement absents sur les chantiers pour aider les Amiénois à la circulation.

Les Amiénois ont pris peur face à tout cela, de plus il n’écoutait plus personne – seule sa garde très rapprochée pouvait éventuellement être entendue.

Le second tour : ce second tour rassure sur l’intelligence et le bon sens des amiénois qui ont été choqués des appels téléphoniques, des textos, des lettres personnalisées aux abstentionnistes, des tracts anonymes d’un « amiénois de cœur », d’un anticommuniste primaire qui n’est plus de mise, des peurs sur les écoles libres, sur les impôts.

Aveu de ses erreurs : il déclare qu’il va écouter ses électeurs, modifie le trajet des bus, propose des référendums pour les grands travaux !!

Au second tour, il a signé son arrêt de mort.

Voilà où mène l’isolement, les mauvais conseils de son entourage voire l’entêtement.

Adieu Gilou, on t’aimait bien (un article de quelques jours sur ce blog) !

Félicitations et bienvenue à Gilles Demailly.

Merci à tous les commentateurs et RV dès demain sur le blog pour la suite des résultats et la suite tout simplement.

Blaise.

Municipales Amiens Gilles Demailly maire d’Amiens

ed82646bbce0042aaa28beea7cca9d6d.jpg

Les derniers résultats :

55,9% pour Gilles Demailly

44,1% pour Gilles de Robien

Ce dernier vient d’annoncer qu’il quittait la vie politique amiénoise.

Les électeurs ont été plus nombreux et ont sanctionné cette campagne très désagréable de Gilles de Robien au second tour.

Il est passé à Mon parti c’est Amiens à mon parti c’est celui de la peur !!

Les amiénois ont mal vécu son forcing et en ont tiré les conséquences.

Félicitations à Gilles Demailly et bienvenue.

Regrets à Gilles de Robien et merci pour ce qu’il a fait de bien à Amiens mais il ne faut jamais oublier le dialogue !! Bonne retraite.

Blaise –Lafleur –Sandrine

Bien évidemment le blog continue plus que jamais et merci de votre aide pour le passé et l’avenir.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu