Avertir le modérateur

16/10/2008

MES GILLES A MOI!!

gildema.jpg

M. LE MAIRE AU SCANNER, in l’Express

 

Le numéro 2989 du 16 octobre 2008 du journal l’Express consacre sa couverture et des articles sur le maire d’Amiens. Son titre « Demailly est-il à la hauteur ? »

 

La question est déjà une réponse ! Un article est consacré à « M. le maire au scanner » qui est un papier intéressant sur le CV du maire et sa personnalité.

La photo déjà en dit long : jean pas très frais, pas à sa taille et chaussures fatiguées. Je n’aimerais pas un maire bling-bling mais un maire au moins correctement vêtu, à défaut de le faire pour lui, il pourrait le faire pour nous ! Quand on est maire de gauche et proche des ouvriers, il faut le faire d’autant plus que les ouvriers aiment que le maire soit représentatif. S’il l’on veut donner dans le style universitaire de science dure pour qui le fond et plus important que la forme, il y a des codes vestimentaires : jean; blazer à la Serge July – le style diva à la BHL, pour rester dans l’actualité, notre maire est plus style Houellebeck que BHL, on ne peut lui en faire vraiment grief mais bon !

Il se dit tenace (sa principale qualité) et son principal défaut « l’intransigeance », certains de ses proches (physiquement, car il n’est pas entouré que d’amis) disent même un peu têtu, atrabilaire peut-être ?

Pour le reste de l’article, j’aime beaucoup ses réponses et ses émotions, pour l’élection de François Mitterand, son admiration pour Jospin (certainement une attirance pour une certaine forme d’intransigeance, lui aussi), la Renaissance, Z de Costa-Gavras (un des films politiques les plus réussis du cinéma français).

 

J’ai toujours pensé que Gilles de Robien était un type bien mais mal entouré, je pense que Gilles Demailly est un type bien mais très mal entouré – il est encore temps de réagir quand on a comme lui (à la lecture de ce « scanner »), une intelligence certaine, des références politiques intéressantes et une forme de culture riche et sensible (un homme qui a pour loisir préféré la lecture ne peut être un mauvais homme surtout s’il apprécie en plus le cinéma de Costa et lit Umberto Eco).

 

Sa garde rapprochée :

 

Sont cités dans sa garde rapprochée : Michel Daumin, Jean-François Vasseur, Etienne Desjonquières, Isabelle Graux, Thierry Bonté, Jacques Lessard, Jacques Goffinon. Je ne sais qui a établi cette liste, le journaliste de l’Express ou Gilles Demailly ?

Vous gardez Daumin et Lessard, peut-être Bonté, pour le reste sans commentaires… mais cela fait peur ! Si sa garde rapprochée est là, Gilles Demailly va droit dans le mur et pour rappeler un mot de Santini à propos de Juppé, en plus il klaxonne !

gdrob.jpg

« Amiens a besoin de repartir très vite de l’avant » par Gilles de Robien

 

Le journaliste met un encart « les vraies raisons d’une déroute » qui donne une analyse assez pertinente de la situation.

Cher Gilles, si tu lis ce blog, je pense que tu n’as pas encore assez de recul pour analyser ta défaite : te dire victime « d’une politisation de la campagne, selon des critères nationaux » alors que tu as été le premier à aller te jeter aux pieds de Sarko et que tu as gravement démantelé l’UDF. Toi, ancien directeur de campagne de François Bayrou, tu as tout mis en œuvre pour lui saborder sa campagne et tu te plains du Modem ? Notre seul point d’accord est que la liste du Modem était du 512 K à l’heure de l’adsl haut débit, nous sommes d’accord mais quelle nécessité de te faire l’ami d’un anti-UDF chronique ! Tu dis : « Mon principal regret, c’est de ne plus disposer de ce contact privilégié avec les Amiénois », depuis que tu as été ministre, tu avais perdu ce contact, tu avais créé une espèce de « mur de Berlin » autour de toi, construit par ta garde rapprochée, voilà le résultat !

 

Les travaux, les chantiers mal gérés ont joué un rôle néfaste dans ta campagne mais TOI (voir article de Brigitte Fouré, en particulier le Verbatim, dans le CP, il y a quelques jours), tu as perdu ton sang-froid avant le deuxième tour. Cette espèce de campagne à l’américaine et les promesses de dialogue en dernière minute ont gravement obéré tes chances de succès.

 

Cela n’enlève en rien, ma reconnaissance pour ce que tu as fait pour Amiens mais tu as donné le coup de pioche en trop et oublié que tes « proches » pensaient à eux et non pas à ton avenir sur Amiens.

Confucius disait : « Trois sortes d’amis sont utiles, trois sortes d’amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard. »

 

Médite cette phrase et l’arvoihiure !

 

Dans les deux Gilles, il a incontestablement des caractères trempés, des désirs de défendre Amiens, des méthodes pour y arriver très différentes :

de Robien : gestionnaire du privé, investisseur effréné, soucieux du résultat immédiat, aimant la lumière des projecteurs.

Demailly : universitaire travaillant dans « son laboratoire », au rythme de la recherche fondamentale, hermétique aux « projecteurs ».

 

Ils ont un point commun la solitude du pouvoir et une "épiphytie récurrente" à ne pouvoir ou savoir, s’entourer de collaborateurs compétents, indépendants – en un mot des experts.

 

Blaise – Lafleur – Sandrine.

Commentaires

@Blaise
je ravale ma colère (cf autre post) car j'ai bien ri, c'est bien écrit.
Mais il faudrait argumenter plus sur la garde rapprochée des 2 G!

Écrit par : wanabe | 17/10/2008

Article intéressant mais avec des trous de mémoire.

Il est facile de critiquer quand on a perdu.

En effet en 1989, je rappelle que la nouvelle équipe de GdR n'avait rien fait pendant de long mois. Le projet de piétonisation était déjà prévu par Renée Lamps et c'est Renée Lamps qui l'a lancé et GdR a juste laissé les projets se faire en début de mandat. Les premières réelles actions de GdR n'ont été réalisées qu'à partir de 1990.

Donc ce qui se passe aujourd'hui ressemble à 1989 !

Ne soyez pas aigri.

Écrit par : Souvenirs | 17/10/2008

Bonjour à tous,
je découvre aujourd'hui vos blogs,
je souhaiterais lancer un petit débat, vous tournez aujourd'hui vos discours sur un seul homme élu, mais quand est-il de tous ceux qui gravitaient autour de M. de Robien, nous les retrouvons aujourd'hui sous des formes de pseudo-socialistes pourvu qu'ils gardent leur place au sein de la métropole, nous voyons des anciens vice-présidents main dans la main avec M. Lec, alors que la veillle ils étaient à fond Sarkosy, que de girouettes ! Finalement, il n'y a pas que Blaise et Lafleur qui font les marionnettes...

Écrit par : kine | 17/10/2008

Réglement de compte.
Il est intéressant de lire également que tout ceux directement ou indirectement qui étaient avec GdR réglent leur compte en disant qu'ils ne sont pas responsable de la défaite, mais que c'est uniquement GdR qui est responsable de tout. Tout cela pour espérer se repositionner pour plus tard
et se mettre en avant.
La droite (UMP et Nouveau Centre confondu car ils ne sont rien sans l'UMP) montre une bien triste image de la politique. On voit bien qu'ils font cela uniquement pour leur propre intérêt que pour celui des amiénois.
Si avec cette attitude, ils espèrent rassembler les amiénois !!!

Écrit par : Triste | 17/10/2008

Pas de leader.
Et faire croire que Mme Fouré était apprécié des habitants, il ne faut pas exagérer non plus. Qu'a-t-elle fait ? Pas grand chose.
Un peu comme aujourd'hui au niveau européen. Elle fait de la communication sur du vide et rien sur le fond.
Amiens, la Somme et la région ont besoin de vrais leaders et à droite (UMP et NC), je n'en vois vraiment pas.

Écrit par : Vide absolu | 17/10/2008

Effectivement, nous faisons tous partie d'une société "m'as-tu vu", où le paraître est devenu la vitrine sociale ! Je rêve parfois que nos politiques remettent les pieds sur terre et non plus la tête dans les étoiles ! Nous ausi nous avons notre petit Gilles (pas de communication, décisions prises seul, j'en passe et des meilleures...) dans un charmant village de la métropole amiénoise ou "tout le monde y sait, personne y dit" et qui fait office de porte-monnaie aux projets démesurés et inadaptés. Alors STOP. Nous croulons sous les projets immobiliers qui "rapportent" et nous oublions la vie sociale et culturelle du village ! Dommage...

Écrit par : kine | 17/10/2008

Bel article, intéressant ! Je deviens un fidèle du blog :o) !
Si il s'agit d'un chercheur, laissons lui un peu de temps pour trouver.
GDR, je le pense à clairement perdu seul, la gauche n'a pas été particulièrement efficace, mais GDR particulièrement mauvais pendant une campagne qu'il croyait déjà gagnée. d'avance. Un peu de modestie ...

Écrit par : Amiens | 17/10/2008

GDR seul reponsable ! Je n'en suis pas sûr.
C'est toute son équipe qui a perdu car personne n'en veut plus.
Toute l'équipe de GDR n' a pensé qu'à son propre intérêt.

Ils ont tellement la tête dans les étoiles qu'ils ont oublié les amiénois.

Aujourd'hui, ils veulent faire porter la responsabilité de la défaite uniquement à GDR pour espérer se repositionner lors de prochaines élections et recommencer comme avant. Je pense qu'ils ont fait leur temps et que toute l'équipe de droite de GDR doit se retirer au lieu de s'accrocher au pouvoir.

Écrit par : droite_out | 20/10/2008

Comme l'a si bien dit "vide absolu", il n'y a aucun leader à droite.
Fouré, Jardé, Gest, Henno, Bourgois. Tous pareil. Ils ne voient que leur propre intérêt. De la comm, rien que de la comm. Je me montre et je me montre à nouveau et c'est tout. Leur objectif respectif, écraser l'autre pour faire croire qu'ils sont le leader. Le reste c'est creux. Il n'y a aucun fond.

Pour confirmer ce qu'à dit "Triste", cela ne sert à rien maintenant de voter pour le Nouveau Centre puisque cela revient à voter pour l'UMP. Voir le CP de ce samedi ou la droite se décrit en tant que UMP et Nouveau Centre confondu.
D'ailleurs je me demande si c'était la peine que je le dise puisque que cela a toujours été le cas.

Écrit par : droite | 20/10/2008

et voilà c'est reparti: droite /gauche, tout bien / tout mal, vide absolu, NC/UMP...etc....etc.....blablablabla!

C'est un discours qu'il faudra avoir le moment opportun. Pou;r l'instant c'est pas l'heure et l'équipe en place n'a pas prouvé qu'elle devait être remplacée. (bon d'accord on attend des faits, des décisions, des projets concrêts.)

Pour les sortants/sortis, ce sont les électeurs qui ont tranché.

De toute manière, tout politique n'a jamais perdu, et a gagné largement quand il a été élu de justesse!!

ou mieux, il n'a pas perdu, mais les électeurs ont préféré l'autre!

GDR a perdu: il ne la pas mérité, mais il ne l'a pas volé. Que tous assument collectivement, même si le chef a sa part de responsabilité;

Comme quoi la politique politicienne rend bêtement partisan et conduit à asséner de part et d'autre des inepties et des caricatures abêtissantes.

Écrit par : jacques | 20/10/2008

Quelle honte !
D'accord avec Jacques.
Le seul problème c'est que les inepties et les caricatures abêtissantes viennent de la droite avec l'appui des médias (CP et l'express) que la droite maitrise.

La seule chose que je vois aujourd'hui, ce sont des gens de droite qui tapent sur la gauche et le modem, et qui essaient de crier le plus fort pour se prétendre le leader de la droite. Tout simplement parce qu'il va y avoir des élections européennes et régionales.

Écrit par : honte à la droite | 21/10/2008

D'accord avec Souvenirs.

Quand Robien est arrivé à Amiens, il s'est appliqué à lancer tous les travaux que l'équipe Lamps avait prévu, en les étalant dans le temps pour ne pas endetter les Amiénois. Je rappellse que les finances municipales étaient alors excédentaires de 100 millions de Francs.

La politique de Robien à Amiens, c'était tout dans la Com', avec un gros endettement à la clef... sans oublier un grand mépris pour le petit peuple, il ne fallait pas contredire Monsieur le Comte. Gilles Demailly c'est rien dans la Com'. Effectivement ça surprend, il faut qu'on s'habitue. Mais en coulisse, ça bosse dur... surtout pour rattraper tout ce que Robien a négligé, car si la façade était bien soigné, l'envers du décors n'est pas reluisant.

Écrit par : Bronstein | 23/10/2008

Et depuis quand l'Express s'interresse t-il à Amiens ?

Est-ce que ça ne serait pas un coup monté par la bande à Gest-Jardé-Fouré qui depuis le défaite de la droite à Amiens essaient d'entretenir l'image d'un Gilles Demailly incompétent ?

Ne soyez pas naïf, le journaliste de l'Express n'est pas venu tout seul à Amiens. Pierre Bourdieu disait que seul un historien avisé pourrait rappeler les raisons qui font que ce journal est considéré comme un hebdo de gauche. Pour info, il a successivement appartenu au groupe Alcatel, au groupe Dassault, et depuis 2006 au groupe belge Roularta.

Écrit par : Raoul Tourneur | 23/10/2008

Comment pouvez-vous remettre en doute les actions de GdR sur la ville d'Amiens ces 18 années passées!!! Il suffit d'être Amiénois pour le savoir!!Mr Lamps n'a pas piloté la gestion des grands travaux sur Amiens depuis 18 ans. Les jeunes sont aujourd'hui "fière d'être amiénois" et je suis également sur que nous le devons à GdR!
De même, il a fait connaitre Amiens et nous avions un représentant au niveau national!! Aujourd'hui, nous sommes inexistant!!! Au point que j'ai peur de reprendre ma phrase de l'époque de Lamps: Amiens, c'est entre Lille et Paris!! Il faut que nous continuons à exister!!!
Pour le moment, on attend qu'une chose de Mr Demailly que l'on soit de gauche ou de droite: Des actions!!!! Pour l'instant rien!! Le calme absolu...
Je veux bien attendre mais ça commence à être long...

Écrit par : Pipo... | 18/11/2008

Attention, Brigitte FOURE prépare déjà une équipe en rassemblant des gaullistes en passant par le MODEM.
Par exemple, elle est en contact avec THIEVENAUD sur le dossier GOODYEAR.

Écrit par : BRUNO | 23/11/2008

Et en même temps Brigitte FOURE envoie son assistant parlementaire Fabrice Hinschberger attaquait avec des propos honteux Dominique Fachon, l'UMP, le Modem et le PS.
Donc, si les gens réfléchissent bien, cela m'étonnerait qu'ils s'allient avec elle.
Elle ne pense qu'à elle, et à mon avis elle n'a pas la capacité de fédérer.
C'est d'ailleurs pour cela qu'elle n'a jamais gagné une élection sur son nom.
Et les gens n'ont pas voulu d'elle, même lorsqu'elle était sur une liste aux régionales ou municipales.
Et quand elle a remplacé Robien sur Amiens et maintenant qu'elle est députée européenne, les gens voient bien qu'elle ne fait rien à part de la communication sur du vide et récupérer son salaire non mérité.
Je ne pense pas que les gens veulent se rassembler avec une personne de droite, vu les dégats fait par la droite au niveau national comme au niveau régional.

Écrit par : Impossible | 24/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu