Avertir le modérateur

27/05/2008

L’usine Cosserat à Amiens va fermer ?

1384105623.jpg

L’usine Cosserat à Amiens va fermer, ce n’est guère une surprise, ce n’est pas la première usine, surtout dans le textile et certainement pas la dernière.

Je ne voudrais pas que cet article soit mal interprété et je suis conscient du drame humain des licenciements, du prix de fuel à 1€ le litre et du gazole à 1,50€ et de bien d’autres problèmes qui rendent la vie en France de plus en plus difficile.

Je veux simplement dire que lorsque les politiques, à tout niveau : national, régional, local, nous font de grands discours pour nous expliquer qu’une ville ou une région doit attirer des entreprises ou soutenir ou aider des entreprises, c’est un leurre absolu.

Lorsqu’une entreprise a envie de délocaliser, elle délocalise.

Quand une entreprise va mal ou se trouve dans un secteur très concurrentiel comme le textile, ne faudrait-il pas dès le début, trancher dans le vif, c'est-à-dire ne donner aucune aide à cette entreprise et « prendre en charge » les salariés par des aides à des formations etc. ?

A Amiens, des investissements lourds ont été faits pour les centres d’appels, à l’époque, il avait été dit 300.000 F par emplois (à vérifier).

Aujourd’hui, la quasi-totalité des centres d’appels sont en Afrique noire francophone car les coûts de la main d’œuvre sont peu importants.

Qu’adviendra-t-il de nos centres amiénois ?

Gilles Demailly avait évoqué des développements dans l’agriculture, au sens le plus large, et à ses différents traitements.

Il est impératif que les politiques interviennent très rapidement lorsqu’une entreprise va mal et ne fassent pas d’investissements ou de cadeaux, là où il n’y a pas de pérennité.

Nous vivons des temps bien difficiles.

Blaise.

23/05/2008

Pourquoi le Zénith à Amiens va avoir des difficultés ?

267348702.jpg

Je ne reviendrai pas sur le coût du Zénith : même architecte, même jauge mais coût de la construction au double, par rapport au Zénith de Dijon?

Si vous avez vu les programmes, le coût moyen des spectacles est à 40 euros.

Sans être péjoratif, la programmation est de la variété qui attire plus des gens aux revenus modestes : où vont-ils trouver les 40 euros ?

Ils pourront éventuellement se permettre une ou deux fois par an, ce luxe.

Quand on sait que l’essence est quasiment à 1,50€ le litre et le gasoil à 1,40€ et le fuel domestique et le gaz etc. le spectacle n’est pas prioritaire dans le budget des ménages !

Prenons un autre exemple de la classe moyenne (tout particulièrement laminée depuis de nombreuses années) - un jeune couple de fonctionnaires, avec deux places à 40€ chacune et une éventuelle baby-sitter pour garder les enfants, faites le compte !!

Un Zénith était-il utile à Amiens ? Alors qu’il y a un à Paris, Lille, Rouen.

Les fans des spectacles de variétés sont prêts à aller loin et payer cher.

Mais quand on sait que la moitié des amiénois ne payent pas l’impôt sur les revenus, va-t-il y avoir un public ?

Le Zénith est une structure juridique privée qui va payer les déficits ?

Je sais qu’il est inutile de revenir sur le passé et qu’il faut maintenant gérer mais on peut être inquiet !

Blaise.

16:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : zénith, amiens

22/05/2008

La vengeance de Cosserat ?

643067815.jpg

Cosserat voudrait intenter une action en diffamation contre Gilles de Robien et des membres de sa liste, suite à un trac de la campagne électorale où il était fait état de son action lorsqu’il était adjoint de René Lamps.

Evidement, il n’est pas question d’évoquer cette affaire sur le plan juridique et judiciaire. La justice passera. 

Par contre, politiquement, c’est une erreur manifeste.

J’avais écrit ici, article visant à mettre en garde Gilles Demailly sur une erreur de casting pour la constitution de sa liste.

Je n’avais peut-être pas tout à fait tort !

Gilles Demailly gagne les élections municipales et les amiénois attendent un nouveau style, une nouvelle gouvernance.

Cosserat veut faire une espèce de troisième tour à travers une procédure.

Que Gremetz fasse ce type de procédure, c’est dans son caractère !

Là, il y a un problème politique sérieux : Gilles Demailly approuve ce type de procédure et cela met gravement en cause son image d’homme de conciliation et de dialogue. Gilles Demailly désapprouve ce comportement et n’arrive pas à contenir et dissuader ses troupes et il y a là un grave problème d’autorité et de cohésion de l’équipe.

Cela nous donne une bien mauvaise image de la nouvelle équipe dont on attend toujours des décisions politiques significatives.

Blaise.

19/05/2008

Gilles de Robien démissionne du Conseil Municipal, Gilles Demailly met en route lentement son action politique.

460611426.jpgGilles de Robien a démissionné de son poste de conseiller municipal à Amiens. Aucune surprise, l’éventuelle surprise, c’est qu’après l’installation du premier Conseil municipal, il ne l’ait pas fait.

J’espère que Gilles Demailly, au prochain Conseil municipal du 22 mai 2008, dira quelques mots.

Il ne fut pas parfait, il ne fut pas imparfait.

***************** 

Le Conseil municipal se met lentement en place – l’ordre du jour du 22 mai comporte encore beaucoup de désignations dans les différents organismes où la ville a de plein droit, un poste.

Sans être impatient, on a le sentiment que le nouveau Conseil municipal gère les affaires courantes sans donner pour le moment de grandes inflexions à la vie municipale.

Je n’ai jamais été pour la chasse aux sorcières ou pour les déclarations intempestives. Il faut parfois « donner du temps au temps » mais des surprises quand même.

Le JDA semble inchangé, le site amiens.fr semble inchangé

1243114177.jpg

Un sentiment que la machine a du mal à se mettre en route !

Gilles Demailly rassurait nous ! Quel sera votre politique ?

Blaise.

11:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : de robien, demailly, amiens

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu