Avertir le modérateur

22/05/2008

La vengeance de Cosserat ?

643067815.jpg

Cosserat voudrait intenter une action en diffamation contre Gilles de Robien et des membres de sa liste, suite à un trac de la campagne électorale où il était fait état de son action lorsqu’il était adjoint de René Lamps.

Evidement, il n’est pas question d’évoquer cette affaire sur le plan juridique et judiciaire. La justice passera. 

Par contre, politiquement, c’est une erreur manifeste.

J’avais écrit ici, article visant à mettre en garde Gilles Demailly sur une erreur de casting pour la constitution de sa liste.

Je n’avais peut-être pas tout à fait tort !

Gilles Demailly gagne les élections municipales et les amiénois attendent un nouveau style, une nouvelle gouvernance.

Cosserat veut faire une espèce de troisième tour à travers une procédure.

Que Gremetz fasse ce type de procédure, c’est dans son caractère !

Là, il y a un problème politique sérieux : Gilles Demailly approuve ce type de procédure et cela met gravement en cause son image d’homme de conciliation et de dialogue. Gilles Demailly désapprouve ce comportement et n’arrive pas à contenir et dissuader ses troupes et il y a là un grave problème d’autorité et de cohésion de l’équipe.

Cela nous donne une bien mauvaise image de la nouvelle équipe dont on attend toujours des décisions politiques significatives.

Blaise.

Commentaires

@ Blaise,

La partialité de ton article me choque profondément. Il a comme des relents d'anticommunisme primaire.
Le niveau de la campagne menée par De Robien et ses sbires était au ras du caniveau. Mettre en garde les amiènois sur le retour des cocos, de Cosserat en particulier était indigne de l'image que GDR prétendait donner. Elle était cependant tout à fait en phase avec le comportement qu'il a eu lors du débat de l'entre 2 tours sur France Bleu.
Le coût de Valorga (la soi disante affaire de l'époque Lamps-Cosserat) n'est rien comparé au gachis des travaux pharaonniques et inutiles de GDR (combien de dizaines de millions d'€ pour la place de la gare) ? Un chiffre à retenir quand même à propos de la situation que René Lamps et son 1er adjoint aux finances François Cosserat ont laissé à Amiens : un budget positif de 100 millions de francs et plein de projets dans les cartons que Lamps comptait mener progressivement pour ne pas endetter la ville.

En arrivant, GDR et Mézin n'ont eu qu'à piocher dans la cagnotte, ouvrir les cartons en lançant les projets et proclamer "C'est moi qui l'ai fait !").
Et quant à la politique de Demailly, elle se met en place et ce, dans tous les domaines. Pour te faire une idée des difficultés qu'ils rencontrent, renseigne toi un peu sur le merdier que leur a laissé GDR concernant la tour Vadé et la programmation du futur Zenith... Tu riras jaune !

A+
Raoul

Écrit par : Raoul Tourneur | 22/05/2008

@Raoul
Je suis surpris de ton post - pour ma part, je n'ai jamais pratiqué l'anticommunisme primaire et jamais eu peur des chars russes à Amiens - René Lamps est quelqu'un que je connaissais un peu et j'avais de la sympathie pour lui - mon propos est-il utile de ressortir des affaires de vingt ans où je ne suis pas certain que la municipalité actuelle sorte grandie. La tout Vadé est un problème certainement, le Zénith (le vrai problème fallait-il un Zénith à Amiens?) quant à la programmation dudit Zénith (je ne parle pas de la qualité artistique!!! bofland!!) les contrats sont-ils définitifs? avec qui ont-ils été signés? je pense qu'il y a à voir facilement sur le sujet, par contre, mettre Goffinon à la tête (indirectement du Zénith) je ne suis pas certain du "bon choix" Alors les batailles de 20 ans, les amiénois n'en n'ont que faire - ils veulent du concret aujourd'hui (ils ont déjà à se débrouiller avec leur pouvoir d'achat et leur essence) et n'ont pas envie de refaire un troisième tour! Demailly offre une tribune de choix à GDR!!! Ce n'est pas ce que les amiénois attendaient de lui!!

Écrit par : Blaise | 22/05/2008

Bonsoir,
En regardant, mais c'est à vérifier la personne à la tête (indirectement du zénith) n'est pas Jacques Goffinon mais plutôt Thierry Bonté président de Sagacom. C'était une erreur du Courrier Picard.

Maintenant c'est sur que cette histoire montre que le renouvellement politique n'est pas là.

Je pense qu'on trouvera autant à redire sur la dernière municipalité, il aurait été préférable de communiquer de la même façon que l'a fait robien au moins ça aurait été d'actualité.

Écrit par : Bombarnac | 22/05/2008

La campagne du coté de notre ancien ministre a été particulièrement indigne et Monsieur de Robien a sans doute été mal conseillé. Cependant, Mr Cosserat n'est pas aujourd'hui un stalinien et n'a pas de couteau entre les dents (l'image de staline et lénine pour illustrer l'article me semble un peu trop facile...)
Peut on aujourd'hui évolué sans être stigmatisé sur son passé ?(Il me semble que d'autres ont réussi en niant leur passé proche de l'extrème gauche...).
Il n'a d'ailleurs pas de poste clé au niveau de la mairie alors pourquoi mettre en avant ce micro événement...
Pour le reste et la politique municipale, attendons et voyons...(c'est vai que nous avons peu de nouvelles !)
Merci Blaise pour ce blog et vive le débat...
Il

Écrit par : gnaffron | 22/05/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu