Avertir le modérateur

11/03/2008

Municipales à Amiens : Gilles de Robien montre sa véritable étiquette politique, c’est un Sarkoziste ?

675ffcc9edd5a2c7fd79fe9a52d21885.jpg

Gilles de Robien, profondément affecté par son échec électoral, fait comme le président Sarkozy, il perd son sang-froid et revient à la politique comme il y a trente ans.

Lui qui a été « centriste » puis apolitique « mon parti, c’est Amiens » - il est surprenant de voir les déclarations faites au Courrier Picard sur Gilles Demailly.

S’il espère mobiliser les Modem et les centristes en général avec des propos d’un autre temps, il se trompe gravement.

Soutenir dans la même campagne que Gilles Demailly était quelqu’un de bien qui aurait pu figurer sur sa liste, puis aujourd’hui des attaques sur sa présidence à l’université : c’est difficile la politique !

Je pense que ceux qui avaient encore une hésitation pour voter Gilles de Robien vont être fixés sur sa vraie personnalité !

Les attaques personnelles sont toujours détestables et méprisables!

Rappelez-vous les horreurs que Gilles de Robien a dites sur son « ami » François Bayrou !

Décevant, navrant, la tournure de cette campagne sauf qu’elle révèle les personnalités !

Blaise.

Commentaires

Je suis du Modem et j'espère que Gilles de Robien va se faire piler.
Il pourra ainsi se consacrer à d'autres tâches comme la lecture,
la méditation, et qui sait ? peut-etre la prière pour le pardon de ses
péchés.

Qu'il n'envie pas son collègue Santini complètement fourvoyé
dans ses succés artificiels.
Malheureux les Forts en Esprits, car ils ne verront jamais ce qui
rend vraiment heureux le citoyen !!

Écrit par : Luc | 11/03/2008

@Luc
merci de votre post.
Il y a quelques années Gilles de Robien aurait pu être comme vous du Modem, il en avait les qualités mais ses séjours ministériels ont lourdement changé sa personnalité. Les temps changent!
Puisque vous êtes Modem, n'hésitez pas vous ou vos amis à poster sur ce site, il reste ouvert à tous même aux partis absents au second tour.

Écrit par : Blaise | 11/03/2008

Adé Blaise
GDR nous fait croire qu'il va revoir le systeme des bus ????
va-t-il aussi proposer de déplacer la verriere à la Hotoie et de demolir/reconstruire pierre par pierre les constructions du parvis de la cathédrale à Etouvie ???
et la tour Vadé, la transformera-t-il en pizzeria géante à la veille des prochaines élections ???
c'est pitoyable!!!

Écrit par : passepartout | 11/03/2008

le prochain conseil municipal va avoir fort à faire avec l'obligation de poursuivre tous ces maudits projets!
Mais qu'en est-il de la tour Vadé? où en sont les contrats? y'à-t-il encore moyen d'y mettre cours?
Si quelqu'un a la réponse je suis preneur!

Écrit par : Mail.Art80 | 11/03/2008

GDR est en panne !
Il nous aura tout fait ses dernières semaines, comme l'inauguration en catimini de la Rue de Noyon, l'éclairage de la verrière, l'appel du fameux "Amiens Coeur de Ville" (dirigé par un ami de De Robien) avec une fameuse pétition en guise de "merci".

Bref, le traumatisme est fait, la verrière c'est affreux, le déplacement des bus version 2008 ne satisfait pas les usagers des transports en commun (le fameux bus 8 est plus un vrai "tape-cul", les gros bus sont largement plus confortable).
Le parvis de la cathédrale ne sera plus comme avant (qu'à fait les monuments historique pour interdire ça, tout juste au pied de notre belle cathédrale).

Mais maintenant, en panne d'argument, il va appliquer les directives de Mr Gest et Mr Devedjian (2 têtes à claque), c'est à dire, faire des coups bas, des coups d'en dessous la ceinture, car l'UMP est fort pour dégueulasser leurs adversaires politiques que ce soit la Gauche ou encore avec les centristes, et c'est bien là qu'on reconnait la panne d'arguments face à des opposants qui reprend des forces.

Espérons que Gilles Demailly reste fidèle à lui-même, c'est à dire, son calme et c'est qui fait sa force, car Demailly attaque projet contre projet, alors que De Robien c'est les attaques personnels (il doit être très très mal conseillé autour de lui).

Phil

Écrit par : Nevada80 | 11/03/2008

"il faut savoir parler faux, avoir un égo,
tremper dans un tas d'petits trucs pas très très net,
être tchatcheur, menteur, pour tout dire, pas très très hônnéte,
traffic d'influences, abus d'biens sociaux,
abus d'confiance, faux... et usage de faux,
pots d'vins distribuer par dessous la table,
être au dessus d'la loi parfois... mais toujours aimable
avec les pauvres, les riches, toutes les classes d'âge
changer d'avis d'chemise au grès des sondages
et si la concurrence s'avére plus coriace que prévu
tu sors les vieux dossiers par un juge corrompu
et une fois élu tu r'garde la France dans les yeux et tu lui dit
Françaises, français, je vous ai.... menti!"

Ministére des affaires populaires

Écrit par : Mail.Art80 | 11/03/2008

bonjour ,
La défaite d'un homme est toujours pathétique....
la détresse d'un grand nombre d'amiènois est immensément tragique.
La campagne , jours après jours vous replongent dans les pages des rapports des médecins du XIXéme siècle ou des témoignages de Flora Tristan dans les rues de Londres de même XIX siècle .
Loin du centre ville rutilant , très loin à des années lumières , en plein quartier St Acheul , à Petit St Jean , à Etouvie (si prés d'Amiens et si loin des fastes de la mairie le soir des voeux du maire sortant ) à Amiens Nord et j'en passe, vivent ou plutôt tentent de survivre ceux que 19 ans de mandat de De Robien , ceux que la droite libérale dans toute sa brutalité et son cynisme a oublié ou plus exactement sacrifié .
Il faut s'être aventuré dans des immeubles de l'OPAC , frapper à des portes , vu les visages de la misère , tenter de parler à des oubliés , pour avoir un aperçu vertigineux de la détresse sociale qui régne à Amiens .
Et les réalisations somptuaires du maire sortant et ses projets imbéciles de bois coupe vent , n'en donnent que davantage la nausée.
Il faut avoir discuté avec les salariés précaires , dont le sort annoncé par la famille de Monsieur De Robien est de devenir de plus en plus précaire , et dont la perspective d'avenir est de tenir socialement semaine après semaine voire jour après jour .
Il faut se trouver impliqué dans le quartier nord depuis plus de dix ans pour avoir vraiment concsiense du désastre sociale .
La campagne de Gilles Demailly a été une campagne d'humilité , de contact , ou plus justement de reprise de contact avec des milliers d'oubliés de De Robien .
Elle a probablement ramené la seule chose que possède vraiment la Gauche , l'Espoir d'une vie moins dure .
On ne nous a rarement fait des demandes clientélistes , jamais demandé de passe droit ou d'emploi , et jamais fait de chéques en blanc. Non , on ne nous a demandé dans le cas d'une victoire de remplir le véritable rôle d'une équipe municipale , adoucir le quotidien des plus humbles , ce que De Robien n'a pas fait , occupé qu'il était à des projets pharaoniques .
Peut être que Dimanche soir , ces sans grades , ces oubliés auront une petite raison d'esperer dans un quotidien difficile ...
eric ihem

Écrit par : ihem | 12/03/2008

Pour ceux qui s'intéressent aux cantonales, c'est la saint Francis aujourd'hui, lisez la rubrique dans le Courrier Picard "Du haut de la Tour", c'est la fête à Francis Lec!!

Politique, politique!!!

Écrit par : Ludo | 12/03/2008

Communiqué de presse - Mouvement Démocrate de la Somme
Nous remercions les électrices et électeurs qui nous ont accordés leur confiance lors du premier tour des élections municipales et cantonales de ce 9 mars 2008.

Fort de ses 80 000 adhérents, le Mouvement Démocrate est maintenant le troisième parti de France et constitue une force de proposition nouvelle au centre de l’échiquier politique.

Dans la Somme, les résultats très encourageants des candidats présentés par le Mouvement démocrate, que ce soit pour les élections municipales ou cantonales, attestent d'un espoir de renouvellement de notre démocratie.

Scrutin après scrutin, les personnes qui nous ont choisis l’ont fait pour nos valeurs, notre conception de la vie politique et notre fidélité aux idées que nous défendons.

Pour ces raisons, voilà la position que nous retenons pour le second tour : en accord avec Yanick Leflot-Savain, tête de la liste à Amiens, et son équipe, nos électrices et nos électeurs ont voté librement le 9 mars et ils le feront dans le même esprit le 16 mars prochain. Cependant, nous les invitons à apporter leur suffrage à la liste ou au candidat qui porte le projet le plus proche de notre démarche démocrate.

Nous nous engageons enfin à rester réactifs et acteurs à tous les échelons de la vie politique.



France Mathieu, Présidente du Mouvement Démocrate de la Somme

Yanick Leflot-Savain, tête de liste MoDem à Amiens

Sylviane Jourdin, candidate MoDem dans le canton Amiens Nord Est

Jean-Philippe Damien, candidat MoDem dans le canton Abbeville Sud

Jean-Luc Deramecourt, candidat MoDem dans le canton Bernaville

Vladimir Mendès-Borges, candidat MoDem dans le canton Amiens Nord

Michel Vidal, candidat MoDem dans le canton Amiens Nord Ouest »

Écrit par : Michel Vidal | 12/03/2008

Communiqué de presse de Michel Vidal, candidat Modem aux cantonales ld ‘Amiens Nord Ouest (1er tour) en complément au communqiué du mouvement démocrate de la Somme
Je tiens d’abord à remercier les militants du Modem qui m’ont aidé par leur soutien et leurs contribution actives dans cette campagne électorale où j’ai porté les couleurs du Modem dans un canton où le résultat était loin d ‘être acquis.
Je veux aussi remercier les électeurs et électrices qui se sont reconnus dans ma démarche Modem et qui nous ont apporté leurs suffrages. Qu’ils sachent que je me sens désormais engagé par leur vote et que j’y resterai fidèle
Il et un peu tôt pour tirer toutes le conclusion de ce scrutin.
Mais, dès aujourd’hui, il faut s’interroger sur la faible participation à ce scrutin, particulièrement du fait des jeunes. Q’une fois encore cette élection soit le champ clos de l’affrontement de politiques qui ne cessent depuis plus d 10 ans de se représenter et contribuent au non-renouvellement de notre clase politique est malheureusement encore illustré pour ce anton.
L’analyse des résultats par rapport au Modem m’interpelle et je sais qu’une de mes tâches prioritaire au sein du Modem sera d’expliquer et de défendre notre projet auprès de nos concitoyens qui vient dans des conditions pénibles, avec des fins de mois difficiles. Nous devons entendre leur message ; pour ma part, il ne m’a pas étonné et je le porterai : c’est le projet d’une société juste et équilibrée, porté par des femmes et des hommes pénétrés d’une certaine théorie de la justice. Mais, dans ce projet, les couches sociales les plus défavorisées doivent se retrouver : j’essaierai d’y contribuer
C’est à l’aune de cette idée que nous nous situons très clairement dans la ligne du Modem de la Somme et refusant d’accorder notre soutien à l’un ou ‘l’autre candidat.
M. Fradcourt représente une droite qui a soutenu sur la ville d’Amiens les projets dispendieux de Gilles d e Robien : nul doute que , s’il eut participé à la majorité départementale de M. Gest et de M. Dubois, il eut aussi approuvé sans restriction leurs choix et participé à cette gestion. Nous ne pouvons pas reconnaître nos valeurs dans cecandait.
M. Maisse, d e son côté, symbolise fort bien cette gauche qui refuse, au nom des grands principes, cette société équilibrée. Il a été aux côté de ceux qui ont, tant à propos des retaites que de lad centralisation, ont préféré jouer l’affrontement que de reconnaître d’une part qu’il s’agissait de décisions qu’il suffisait de négocier intelligemment pour qu’elles deviennent justes et acceptables. Mais sans doute était-ce trop demander à une gauche qui vit grâce au terreau d’une pensée manichéenne (droite contre gauche).
Les électeurs du Modem qui m’ont fait confiance sont majeurs : je suis persuadé qu’au second tous ils prendront la bonne décision.
Ce communiqué ne veut pas influer mais simplement dire sur quelles valeurs je suis et quelles conséquences j’en tire à tire personnel.
Michel Vidal
Fait à Amiens, le 12 mars 2008

Écrit par : Michel Vidal | 12/03/2008

@Modem et Michel Vidal

Merci d'avoir notamment choisi le site pour envoyer vos communiqués de presse.
A titre indicatif depuis le premier tour, nous sommes passés à plus de 1000 connexions par jour.

Merci de votre confiance et n'hésitez pas à nous transmettre vos communiqués de presse

Écrit par : Blaise | 12/03/2008

Gilles de robien a massacre la cathedrale en acceptant de construire des immeubles de luxe devant ce magnifique monument c est pitoyable d en etre arrive a prendre le bus d aller partager le couscous rue victorine autier que va t il nous faire d ici dimanche peut etre un repas avec les sdf de saint leu ce serait plus etonnant car ils ne doivent pas aller voter je suis de sensibilite ump mais je demande aux personnes appartenant a la meme famille politique que moi de ne pas voter pour gilles de robien dimanche il n est pas le proprietaire de la ville et ses propos face a son challenger sont inacceptables
retour a cocquerel mr de robien

Écrit par : th80 | 12/03/2008

tous vos commentaires me montrent que vous n'avez pas connu amiens avant l'arrivée de gilles de robien à la mairie et tant mieux pour vous! comment est-ce possible qu'un voyou tel que le dénommé cosserat se retrouve sur la liste de m.demailly? demandez donc aux vrais amienois qui est ce triste personnage, rien que sa présence devrait faire chuter demailly!

Écrit par : thierry | 12/03/2008

@thierry
mode boucle/Robien: "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" "peur-cosserat-y'à 20ans-terreur" ...
D'autres arguments???

Écrit par : Mail.Art80 | 12/03/2008

A Thierry

Peut-être remettre les choses dans leurs contextes.

En 1971, la ville était encore en reconstruction après la guerre qu'à vécu Amiens, il a fallu refaire toute une ville.

Mais remettre la ville 20 ans en arrière, c'est fort de café.
C'est bien fini, la Gauche vit avec son temps, c'est à dire le 21ème siècles et si on regarde les villes qui sont à gauche en France, elles sont tout aussi moderne et réflechi et ne sont aucunement en retard technologiquement.

Face à des cons qui n'ont plus arguments, je les invite à voir les villes de Gauche qui sont tout aussi digne, des villes qui ne sont pas en retard, des villes bien modelé, car tout à était fait dans une vrai concertation entre les riverains, les usagers et les équipes municipales.

Quand je voit dans notre département, que par exemple, pour les villes qui veulent être "dégroupé", les groupes privée (Free, Neuf, Completel, Telecom Italia) sont obligé de passé par une usine à gaz nommé "SUSI".
De ce fait lorsqu'on regarde l'Oise ou l'Aisne, la Somme est très en retard en matière de dégroupage, simplement, car la gestion du dégroupage à était laissé au soin de France Télécom.
Mais Susi (pas net), était géré bien entendu par un soit disant expert et ami de Gilles De Robien, mr Mezin.

Mais Susi à peur aujourd'hui, car si la majorité du département change, le département ne financera plus cette usine à gaz qui coute cher à la collectivité, qui ne rend pas services au grand public (pas rentable) et fera comme dans d'autres départements comme l'Oise et l'Aisne.

Déjà, la Région ne participe plus dans la mascarade Susi.

Écrit par : Nevada80 | 12/03/2008

a thierry

va voir la cathedrale et regarde ce que ton protégé en a fait discutes avec les commerçants du centre ville essaie de trouver une place de parking hors souterrain dis lui merci pour sa police minicipale qui ne pense qu a verbaliser il a fait de bonnes choses au debut de son mandat mais ces dernieres annees il est devenu completement megalo amiens n est pas sa propriete il est comme tous les politiques il oubliera tous les usagers des bus et tous les habitants de victorine autier ou il a organise son midi couscous des qu il sera dans son fauteuil de l hotel de ville de temps en temps il faut savoir sanctionner les politiques il doit partir alors bye bye
GDR

Écrit par : th80 | 12/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu