Avertir le modérateur

10/03/2008

Municipales à Amiens : adieu Gilou, on t’aimait bien !

54435c008571cb03d05b5072dbe1d3b0.jpg

Je vais vous conter une histoire, d’un gars bien, Gilles de Robien, qui est devenu un politicien et pour qui je ne voterai pas dimanche prochain.

Dans les années 1970, il y avait un agent d’assurance, place René Goblet, au fond d’une cour et qui était un membre actif du Parti des Républicains, un de ceux de la bande à Léotard.

Dynamique, sympathique, respectueux des idées des autres : un homme de dialogue, en un mot un démocrate.

Puis cet homme a décidé de battre René Lamps aux élections municipales – Lamps allait attaquer son quatrième mandat. Lamps était un communiste « réaliste », il aurait eu tout à fait sa place dans le parti communiste actuel mais nous étions au temps d’un communiste marxiste-léniniste.

Le principal défaut de René Lamps était de ne pas avoir la fermeté de mettre à la porte les cocos qui phagocytaient la mairie : emplois de complaisance, incrustation des étudiants communistes, (amusant, certains de ces « étudiants » sont du clan de Robien maintenant !, l’ouverture avant l’heure !!)

Il a battu Lamps puis il a été élu député.


04489d3f0e4a734a7a1a407275d65e51.jpg

En ce temps là, il était facile de parler avec Gilles de Robien même s’il a toujours eu un grand défaut, celui de ne pas savoir s’entourer des meilleurs.

Il a fait un bon travail : rénover la ville, amener quelques entreprises même si les centres d’appel ont coûté cher et fournissent des emplois précaires, rendre propre la ville etc.

Une première alerte, pour lui, les élections régionales : un détail (mais important car il montre qu’il était déconnecté de ses électeurs et des amiénois – l’opération Elodie Gossuin – de la communication à l’état pur !)

Les choses allaient assez bien jusqu’à ses postes de ministre.

Là, il était devenu invisible, inaccessible, hermétique à tout dialogue. En un mot, il s’est coupé définitivement des amiénois.

Comme ministre, il a quelques hypothèques lourdes et impopulaires voire nuisibles : les radars automatiques (mais au moins il y avait des résultats).

Ce qui a été le coup de grâce pour lui, c’est le ministère de l’éducation nationale : la méthode globale (jamais entendu des choses aussi populistes que ses discours sur la méthode globale dont toute personne censée sait qu’elle n’a jamais été appliquée), en un mot il a montré les limites de ses compétences.

Période néfaste et ridicule à Amiens : Brigitte Fouré était maire (Gilles de Robien aurait du réfléchir à l’avenir de Brigitte Fouré, elle qui partait avec un handicap en son début de mandat électoral, elle était CNI, chargée de l’enseignement, elle a su créer une confiance auprès des enseignants alors que naturellement ils avaient une grande défiance à son encontre et notamment dans le cadre des relations écoles privées et laïques ; il aurait du réfléchir !!) et lui président d’Amiens métropole, personne n’était dupe.

Sur le plan politique, il a été UDF, puis chiraquien, puis Sarkoziste, tenant des propos d’une haine à l’encontre de ses anciens camarades et en particulier de François Bayrou (nuisible pour la France etc.) qui lui ont fait perdre toute crédibilité.

L’UMP par la voix de Alain Gest avait fait savoir que la ville devait être UMP et non plus centriste.

Gilles de Robien était « grillé » auprès de la classe politique, car Sarkozy l’a utilisé pour débaucher à l’UDF mais l’a laissé tombé après son travail de basse besogne (Sarkozy s’y connait en traitrise et il sait que les traites il faut les éliminer, après leur avoir donné un cadeau), il se déclare apolitique : « Mon parti, c’est Amiens ».

Au premier tour des municipales, étant sévèrement sanctionné, il lance, je vais rassembler le centre ?

Les UMP n’en croient pas leurs oreilles, les adhérents du Modem, notamment par l’intermédiaire de  France Mathieu, font savoir qu’ils ne mangent pas de ce pain là !

Alors, c’était l’histoire d’un gars sympa, qui a été usé par la politique, par sa cour (les hommes politique ne mesurent jamais assez l’influence que ses proches peut avoir, ils ne mesurent pas l’isolement que créé les proches « tout va bien » !!) qui a oublié que le dialogue avec les amiénois, les vrais, pas les courtisans.

Aujourd’hui, il est en mauvaise passe, je ne peux réellement m’en réjouir, car je l’aimais bien le Gilou mais là il est allé trop loin ! Politique, grands travaux et.

Comme aurait pu chanter Brel :

Adieu Gilou, on t’aimait bien, tu sais !! Etc.

Jules

Jules est un vieil amiénois, qui fait partager son état d’âme. Le site  publie son texte, à titre indicatif, et reste le site de toutes les listes même celles qui ne sont plus là au second tour.

Commentaires

Je regrette cette situation Amiénoise.
Vote Majoritairement de Gauche, aux élections nationales, je soutiens le bilan de Gilles de Robien. Lorsque l'on interroge les amienois, ils parlent positivement de leur ville et en sont fiers.
Lorsque je regarde la profession des candidats d'opposition Socialiste ou LCR, je suis surpris de voir au tant de fonctionnaires en particulier de l'éducation Nationale...est ce une revanche par rapport à l'enseigne ministre ! surprenant mais surtout peu ouvert à la société civile..

Écrit par : caron | 10/03/2008

Excellente analyse !

Écrit par : MAI07 | 10/03/2008

Cher Caron,

On ne doit pas connaitre les mêmes amiénois! Avant d'être fier de notre ville, on devrait pouvoir être fier de nos vies au sein de cette ville qui devient de plus en plus en décalage des attentes générales des amiénois.

Concernant la liste elle est bien loin de celle que vous semblez décrire...(j'invite chacun à aller la lire si ce n'est déjà fait).

Concernant la liste De Robien (quelle diversité!) encore une fois je vois du travail de façade! Apolitique se dit il? Combien d'UMPistes sont présent sur sa liste "d'ouverture"? Et maintenant il appelle "sa famille" centriste à se rassembler autour de lui! Il lui faut choisir son bord une fois pour toute.

Bonne après midi .

Écrit par : Kahina | 10/03/2008

c'est marrant ces gens qui croient que tout le monde les admire...
il faut redescendre sur terre, de robien est has been, il a voulu faire de la politique spectacle avec son slogan a 20 centimes; mais il ne faut pas prendre les amienois pour des débiles: on sait faire le bilan, en + et en -.

j'espère que l'écart sera le plus grand possible et que Demailly gagnera!
j'espère aussi que la participation sera grande pour que vous compreniez, cher Caron, que les amienois aiment leur ville mais ne sont pas les sujets d'un maire, encore moins ses enfants

Écrit par : wanabe | 10/03/2008

Salut l'ami, Adieu l'béton!
Robien se rappelle aujourd'hui qu'il a une famille politique, mais cette famille a bel et bien tiré un trait sur lui, il ne profitera d'aucun report de voix, de droite comme du centre!
La victoire de Demailly ne pourra qu'assainir la situation sur Amiens qui n'est plus acceptable.

Écrit par : Mail.art80 | 10/03/2008

Sur 200 listes présentées ou soutenues par la LCR, 109 d'entre elles dépassent 5 % et 29 sont au-dessus de 10 %. Quelques exemples parmi d'autres : 17,59 % à Aureilhan (65), 15 % à Quimperlé (29), à Sotteville-les-Rouen (76) c'est 14,8 %, 13,8 % à Clermont-Ferrand (63), 10,4 % à Louviers (27), 10,38% à Lormont (33). D'ores et déjà, ces listes ont obtenu 71 élus. Des discussions sont en cours, dans plusieurs villes, pour une fusion technique, sans engagement à une solidarité de gestion, avec des listes PS ou PCF, afin de respecter le choix démocratique des électeurs au 1er tour. Ainsi, à la poussée de la Gauche s'est ajoutée une percée des listes soutenues par la LCR. Elles traduisent un rejet des politiques libérales au niveau local et national. Le mal-logement, la privatisation de services publics, le scandale du coût de l'eau quand la gestion est dévolue au privé, la rigueur salariale, les licenciements qui tombent dans toutes les régions alimentent une volonté de résistance sociale et politique qui s'est traduite sur le plan électoral par un vote pour les listes soutenues par la LCR. Le rejet de la politique libérale par la population est tel qu'il a contraint Sarkozy à se tenir en-dehors de la campagne électorale, laquelle a vu les listes de la majorité parlementaire se débarrasser du sigle UMP, le meilleur exemple étant la ville de Bordeaux. Ces résultats sont un encouragement pour les luttes sociales qui vont continuer à se développer. Ainsi, concernant la défense du système de retraite, après le succès des manifestations du 6 mars organisées par les unions confédérales de retraités, les manifestations du 29 mars seront un rendez-vous important pour s'opposer à l’allongement de la durée de cotisations.

Communiqué de la LCR en date du 10 mars 2008.

Écrit par : Sudiste | 10/03/2008

Monsieur DE ROBIEN, a fait du très bon travail, ont fini toujours par bruler ses idoles, et l'ingratitude est le cadeau .
Merci
Elisabeth

Écrit par : bernard | 10/03/2008

Monsieur DE ROBIEN, a fait du très bon travail, ont fini toujours par bruler ses idoles, et l'ingratitude est le cadeau .
Merci
Elisabeth

Écrit par : bernard | 10/03/2008

Robien une idole, la blague de ce début de siècle! C'est la mode actuelle propre à cette droite bling-bling de "stariser" des personnages politiques. Vous le voyez comme un idole, moi juste comme le maire de MA ville qui n'a pas su se montrer digne de la délégation de pouvoir qui lui a été accordé par la démocratie; La démocratie lui retire donc, c'est aussi simple que ça.

Écrit par : Mail.Art80 | 10/03/2008

"Les gens se vengent toujours du bien qu'on leurs fait"
Louis Ferdinand Celine

Écrit par : MICHEL | 10/03/2008

"Si les gens sont si méchants, c’est peut-être seulement parce qu’ils souffrent."
Louis Ferdinand Celine

Écrit par : Mail.Art80 | 10/03/2008

que des enseignants et pas un seul ouvrier dans la liste LCR
Mr Marx doit se retourner dans sa tombe.
Il est vrai que les ouvriers ,dont je suis, ne sont pas assez instruits pour penser de travers et votent depuis belle lurette JM LE PEN.
N'en déplaise aux bobos socialos enseignants donneurs de leçons de tout poil

Écrit par : MICHEL | 10/03/2008

DE ROBIEN MERCI POUR LA PAIX SOCIALE SUR AMIENS NORD.

Notre chére député maire Gillou sait y fair et s entourer d une vrai mafia
lire l ouvrage de Mr Ruffin QUARTIER NORD c est marrant dés son arrivé sur le quartier notre maire est entouré d une dizaine de personnes toujours les mêmes pour ne pas les citer ( des personnes qui travaillent a la ville d amiens habitent le quartier Nord!!!! des promesses toujours des promesse et que du béton, heuresement que certains jeunes ont compris
sa politique qui j en suis persuadé ne voteront pas gillou dimanche.
j habite le quartier depuis trente ans je pense qu i ne faut pas attendre
grand choses des politiciens et s ouvrir vers l extérieur pour réussir.

je suis d un milieu ouvier et fier d avoir réussi sans rien demander
a gillou qui utilisent les jeunes sur les quartiers a des fins politiques
je trouve ce procédé écoeurant.
Mous

Écrit par : must | 10/03/2008

DE ROBIEN MERCI POUR LA PAIX SOCIALE SUR AMIENS NORD.

Notre chére député maire Gillou sait y fair et s entourer d une vrai mafia
lire l ouvrage de Mr Ruffin QUARTIER NORD c est marrant dés son arrivé sur le quartier notre maire est entouré d une dizaine de personnes toujours les mêmes pour ne pas les citer ( des personnes qui travaillent a la ville d amiens habitent le quartier Nord!!!! des promesses toujours des promesse et que du béton, heuresement que certains jeunes ont compris
sa politique qui j en suis persuadé ne voteront pas gillou dimanche.
j habite le quartier depuis trente ans je pense qu i ne faut pas attendre
grand choses des politiciens et s ouvrir vers l extérieur pour réussir.

je suis d un milieu ouvier et fier d avoir réussi sans rien demander
a gillou qui utilisent les jeunes sur les quartiers a des fins politiques
je trouve ce procédé écoeurant.
Mous

Écrit par : must | 10/03/2008

Tout ce que dit le Fakir n'est pas vrai nécessairement, tout n'est pas faux, il est évident que l'on a la nette impression que depuis quelques années GDR avait une gouvernance clanique.

Petites arrangements en famille!

Maurice Vast a été battu car sans véritable étiquette politique(proche de Max Lejeune), il avait été cherché un parachuté, il avait laissé construire la maison de verre à côté de la cathédrale et on lui faisait grief (ce qui n'était pas forcément vrai mais c'était dit) d'avoir fait construire un parking aux frais de la ville pour son petit fils concessionnaire Mercédes à Amiens, à côté de la synagogue (trou béant actuellement), il était à son 4° mandat et il avait fait la zone industrielle, le Pigeonnier, toute ressemblance comme on dit dans les films!!..

Écrit par : SOPHIE | 10/03/2008

réponse a sophie

Réveille toi j ai vécu trente ans AMIENS NORD je connais le quartier
les gens je ne fais pas référence a Fakir mais de mon vécu
sur le quartier Amiens nord ou des gens souffrent pour payer leur loyer
éléver les enfants ou l on met la misére concentré sur les quartiers
merci l opac au passage !!! sophie vient habiter sur le quartier un an tu comprendras la détresse des gens je t invite chez moi un an logé gratuit pour l expérience quand tu veux!

Écrit par : must | 10/03/2008

@must

je pense que vous avez mal compris le post de Sophie. Elle faisait le paralèlle entre la situation de Maurice Vast qui avait fait beaucoup pour Amiens avec la zone industrielle et ses nombreuses usines qui donnaient du travail aux amiénois et aux jeunes qui quittaient les campagnes. Il vous faut savoir que le Pigeonnier avait été construit pour accueillir les ouvriers de la Zone. Dans les années 70 avec son centre commercial et son centre culturel, le Pigeonnier était un lieu où il faisait bon de vivre; il était habité par des ouvriers de la Zone, des fonctionnaires: enseignants, PTT etc et employés de la Ville. Vous n'avez pas connu cela mais ça a existé. Malgré tour cela vast a été battu.

Écrit par : Blaise | 10/03/2008

mouais ...
je pense avoir tres bien compris ce post et ce dont Must parle, ce sont les conséquences de la politique socialement coercitive de M. Vast et de sa famille politique.
il faut m'expliquer pourquoi la dégradation de ce petit "paradis" !!!
Blaise, aurais tu perdu ton esprit critique ?

Écrit par : passepartout | 11/03/2008

Lafleur le picard et Hans l'alsacien ont ceci en commun qu'ils n'ont pas ce qu'ils veulent et ne veulent pas de ce qu'ils ont . Un an ou deux après les élections, quand ils verront leur feuille d'impôts locaux s'alourdir encore, par exemple, ils se poseront encore la question de leur choix. Que la vie est compliquée ! En attendant, allons s'oxygéner à la Hotoie tant que c'est encore possible.

Écrit par : michelmary | 11/03/2008

Qui peut contester le bon fait par Amiens depuis 20 ans ? Qu'il s'agisse de la ville, son aspect, son accueil, son développement, son rayonnement économique, culturel, son niveau d'endettement, ... ?

Je m'étonne, et surtout je m'inquiète, de voir revenir (peut-être !) aux "affaires" ceux qui "assistaient" Mr Lamps lorsqu' il a perdu la mairie et laissé la ville exsangue !

Les français ont la mémoire courte, mais les Amiénois seraient-ils en plus masos ?

Écrit par : Arth | 11/03/2008

@Arth
Hé Gillou t'est grillé on t'as reconnu!

Écrit par : Mail.Art80 | 11/03/2008

@Arth

Le bilan de GdR n'est pas totalement négaitf, mais il est loin d'être idyllique pour autant.

Nombre des emplois qui sont mis en avant sont précaires (notamment les centres d'appel, avec leurs contrats de courte durée, rarement à temps plein).

Le bilan du logement social n'est pas formidable non plus, car si il s'en est construit, il y en a plus qui ont été détruit, et l'existant nécessite urgemment d'être réhabilité.

La politique de transport est totalement désordonnée, changeant au gré du vent, il suffit de voir sa toute nouvelle «illumination» sur le retour des bus en centre ville, qu'il venait de chasser. Et pendant ce temps, les projets de parkings se multiplient (bvd Jules Verne).

Écrit par : Dominique Rousseau | 11/03/2008

Je me souviens d’Amiens… il y a 35 ans…! Une ville pourrie, moche et dégeulasse !
J’ai redécouvert Amiens en 2007 ! Quelle agréable surprise ! Les Français on la mémoire courte ! Pourquoi faut-il que dans ce pays, la merde persiste ! Elle se met partout !
Si Amiens devient comme les villes du 93, vous allez pleurer !
Si vous aimez le social, vous allez en avoir et c'est vous qui payerez la facture. Ceux qui ont les moyens, irons habiter dans une autre ville.

Écrit par : Michel BOUILLON | 11/03/2008

Et tu vas nous dire que les chars russes vont débarquer cours Noyon j'imagine, comme en mai 81...
La merde est déjà là, Amiens n'est pas Neuilly loin de là.
Atteris Michel bouillon
Cdt

Écrit par : wanabe | 11/03/2008

j'en rajoute une louche
le maire de paris (et futur) est un socialo a qui de robien a pique quelques idées en s'imaginant qu'Amiens deviendra le centre de l'Europe. Y a de quoi rigoler quand on voit le désatre architectural et la pauvreté culturelle qu'a apporté l'ére de Robien, qu'on me cite une réalisation d'ampleur européenne dans voire nationale ces domaines (ne me citez pas le festival du film, il etait là avant et c'est surement pas pas robien qu'il l'a aidé)
Comparez moi les nuits blanches de paris, madrid, Riga et celles d'Amiens, les super velam sans piste cyclables dignes de ce non , les transports avec ceux d'autres villes...
Ah si un truc a retenir, le marché de noel

mon pauvre michel, tu n'a donc pas connu Lille, Strasbourg, , Lyon, toulouse et d'autres il y a 35 ans et maintenant, sinon tu aurais un autre jugement sur Amiens.

Écrit par : wanabe | 12/03/2008

Je pense ,hélas, que Gilou va tomber.
Les électeurs de 2008 ne se reppelle plus l' état de la ville il y a 19 ans.
Tout n' a pas été parfait durant ces années là,mais la composition "rétro" de la liste qui devrait gagner a de quoi inquiéter:une grande majorité de ténors de la liste Lamps,avec quelques fonctionnaires (21!),j' ai peur que cela ne soit pas attirant pour le créateur d'emplois potentiels qui aura le choix dans le Nord de la France entre Arras,Cambrai,St Quentin!
Quant à nos impôts et l'augmentation des salariés dépendant de la ville il est clair que nous allons subir une inflation façon Gewerc!
Mais enfin,on ne fait pas le bonheur des habitants malgré eux!

Écrit par : Poissonnier | 12/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu