Avertir le modérateur

24/02/2008

Les cantonales à Amiens : Morosité !

97fa4298ae8c35756f604d1ef757eaec.jpg

Il y a quelques semaines, Gilles de Robien était donné gagnant au premier tour des élections municipales.

Nous pensions pouvoir concentrer notre attention sur les cantonales !

Aujourd’hui, la situation est bien différente.

Des magazines nationaux évoquent que Gilles de Robien ne sera pas élu dès le premier tour mais que la ville d’Amiens fait partie des villes qui pourraient passer à gauche.

La campagne ne devient pas plus intéressante mais il y a là une question sérieuse !

Les cantonales : une nouveauté nationale, pour la première fois les conseillers généraux ont des suppléants et puis dans la Somme, une possibilité de changement de majorité au sein du Conseil général !

La région est à gauche, la ville d’Amiens serait à gauche, le Conseil général serait à gauche !

Rien de nouveau, nous avons connu cela et nous n’avons jamais vu de chars russes dans les rues d’Amiens !

Au plus haut niveau de l’Etat et même plus bas, on doit se poser des questions : où est le bug ?

Les candidats aux élections cantonales sont très nombreux – je ne veux donner de conseils à personne mais dans la mesure où il pourrait y avoir un changement de majorité, la gauche comme la droite auraient pu essayer de faire des alliances, pour éviter les multitudes de candidatures!

Il y a les incontournables, ceux déjà en poste (je n’arrive pas à me passionner pour les cantonales, je ne vote pas et je suis démotivé – à tort ! Vos contributions seront les bienvenues) qui sont à la fois sur les listes municipales et cantonales : Lec, Griffoin…

Le seul point positif des cantonales, une grande diversité de candidats, des communistes des vrais, des clones, le FN, le Modem, SE : c’est un parti en plain développement le SE !

Comme disent les milieux autorisés, la ville et le Conseil général rejoignaient la Région, nous serions comme les Gaulois chez à Astérix, une poche de résistance.

Une certitude en tout cas, droite ou gauche, en ce moment nos poches sont vides ! Le pouvoir d’achat ????

Blaise morose.

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : cantonales, amiens, municipales

Commentaires

Salut !

Pour les cantonales, en effet, maintenant il y a les "remplaçants", mais cela est une obligation, la mixité.
l'autre nouveauté, les n° de panneau sont tiré au sort en préfecture.

Ce que l'on sait, à gauche il y a une union entre le PS, le PC, les verts et le PRG sous l'étiquette "la Somme à Gauche" cette union est valable sur 20 des 23 cantons renouvelables. Pour les 3 autres cantons (Abbeville Sud, Amiens Nord-Est et Amiens Ouest) c'est un choix de stratégie.

Mais évidemment, il y a toujours les sous-marins "gremetziens" qui sont là pour jouer les Ch'Guevara (LCR, LO, Communistes [tout court]) qui n'ont pas chercher à discuter avec les "Somme à Gauche" pour monter un groupe vraiment uni, les rancunes du passée certainement, alors que le PC, PS, Verts et PRG préfère aller en avant.

Maintenant à droite, c'est le néant totale, personne ne connait leurs programmes, mais 'est surtout un programme qui suit celui engagé depuis des années, c'est tellement une catastrophe qu'on ne sait même pas ce qui à était fait depuis que Gest s'est fait éjecté par une femme dans son canton.
Y'a même pas un site Internet à droite afin de connaitre leurs programmes, leurs actions ou encore leurs réunions, c'est vraiment le silence web.

Ce que l'on sait, historiquement, en 2004 le président Dubois était UDF comme la majorité des conseillers sortant de cette année, mais en 2007, tous n'ont pas suivi Bayrou et sont tous passé sous la bannière "nouveau centre".
Mais, ça ce confirme, la côte de popularité de Sarkozy, soutenu par le nouveau centre notamment, est encore en baisse (35% d'opinion favorable à ce jours), les sortants n'ont pas voulu mettre le logo "nouveau centre" ou "ump" sur leurs affiches, car trop honte du bilan Sarkozy actuellement, bref! des gens de droite qui n'assume pas leurs choix de soutien au président. Et c'est bien pour ça, qu'est né le parti "Sans Etiquette" qui n'est autre le parti "secret" de Sarkozy et H.Morin.

Mais fort à parier, que le vote sanction risque d'être grand dans le département et une forte chance que la droite perdent les cantonales, la Gauche a peu de sortant contrairement à la droite.

Phil

Écrit par : Nevada80 | 24/02/2008

Adé Blaise
avec tous le respect que tu merites (ça se doit pas le respect ;-))
1°: va voter car profites de tes droits pendant que tu en as (ça c'est mon papa qui me l'a dit)
2°: associer ce f**** de lapin de GRMTZ au Tché, je suis pas d'accord du tout, c'est avant tout un Stalinien.
Associer les militants de la Lcr et les autres pour des sous marin grmtztsien , c'est comme associer l'UMP au FN, les modemistes à Devilliers et la encore je marque mon désaccord.

et effectivement, renier moins de 8 mois apres l'election de NS la majorité à laquelle certain fait parti, ben c'est lâche !!

Apres, il y a le bilan des uns et des autres; je reconnais que les sortants se sont bien branloutés pendant leurs mandats respectifs... cela j'espere servira d'avertissement aux nouveaux élus... s'ils ont quelqu'ambitions pour leurs villes ou leurs cantons.

Écrit par : passepartout | 24/02/2008

@passepartout

pour être clair, je vais voter aux municipales, je ne sais pas encore pour qui " je me forge ma religion" et on verra
quand aux cantonales je ne vote pas, non pas dans un signe de protestation mais dans mon canton, il n'y a pas d'élections

@à tous merci pour vos contributions

Écrit par : blaise | 24/02/2008

@passepartout !

Je pense que je me suis mal exprimé, je fait mon méa culpa, mais Gremetz à plutôt une politique proche de Staline, à l'écouté Amiens c'est Moscou, mais pire, LO, la LCR le suit dans on résonnement.

Quant à l'UMP, il faut dire que Sarkozy a fait une campagne en pechant les idées du parti frontiste, quant on voit la politique envers l'immigration et les quotas de reconduite aux frontières, alors oui, l'UMP à des idées qui sont proche du FN.

Pour Blaise, c'est fait, j'ai déjà fait mes choix pour les 2 élections.

Phil

Écrit par : Nevada80 | 24/02/2008

Mon Bien cher Blaise,
Je ne vote pas pour les cantonales, mon canton n’étant pas renouvelable.
Je vote, bien sûr, pour les municipales. Je crois t’avoir dit que je ne voterais pas GDR. Sa liste, récemment publiée, ne me donne pas du tout envie de re-voter pour eux. Quand je vois que l’adjoint en charge du centre ville y est encore, et d’autres, non merci.
Je veux revenir sur le classement du journal Challenge. Il place Amiens comme la ville la mieux gérée de France. J’ai assisté il y a plusieurs semaines à une réunion du conseil municipal dans laquelle Roger Mezin, en charge des finances de la ville et d’Amiens métropole, expliquait sa gestion et comment la ville aurait à gérer les deux années suivantes. Il le dit sans état d’âme, sa gestion est celle d’un chef d’entreprise. Peu d’emprunts à long terme, le recours à des entreprises privées et une gestion du personnel stricte. On peut être d’accord ou pas sur cette gestion comptable, mais le résultat est là. J’ai bien dit comptable, car quand on regarde de près, cette gestion a été au service d’une ville mais non de ses habitants. En effet, le journal Challenge insiste sur les taux et non sur les impôts payés. Résultat pour les Amiénois, même si les taux n’ont pas bougé, les impôts augmentent. Je paye 3500 € d’impôt locaux (TH-TF) pour 90 m2. Mon père dans une HLH, 1200 € de TH. Peu savent qu’Amiens est classé 37ème sur 38 quant au montant de la taxe foncière qui est très élevée. Avoir une gestion uniquement comptable, sans investissement humain a aussi des conséquences. Le journal Fémina classait Amiens 32ème sur 32ème pour l’accueil de la petite enfance (crèches et écoles maternelles) . Exit Chantal Langlacé qui fait les frais d’une politique de la petite enfance inappropriée aux besoins. Autre exemple, Amiens classé 15ème ville sportive en 2007, alors qu’elle était première en 2001. Pour ce qui est des transports en commun, Amiens et Angers étaient au même niveau en 1997. Dix ans plus tard, Amiens a perdu 30% de voyageurs, alors qu’Angers compte maintenant 10 millions de voyageurs supplémentaires par rapport à Amiens, ce qui, en terme de recettes, peut lui permettre de financer un tram, alors qu’Amiens doit rattraper son retard avant tout investissement. En 2003, Amiens avait la circulation la plus fluide des villes de plus de 100 000 habitants . En 2001, Amiens comptait 36% de logements sociaux, aujourd’hui, 32% Etc. Pour ce qui concerne les emprunts à rembourser, Roger Mezin a été clair. Les deux années 08/09 vont être difficiles, et on peut dire, sans d’ailleurs faire peur, que le taux d’Amiens métropole augmentera, tant les marges de manœuvres sont étroites. En fin de compte GDR s’est occupé du prestige d’Amiens, pas des Amiénois, et c’est bien cela qu’ils lui reprochent.

A bientôt

Écrit par : MAI07 | 24/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu