Avertir le modérateur

29/10/2007

Rachida Dati est venue à Amiens évoquer la réforme de la carte judiciaire : elle a dit, elle est partie !

Rachida Dati est venue à Amiens présenter sa réforme de la carte judiciaire pour les cours d’appel d’Amiens et de Reims.

Les changements importants sont dans le département de la Somme  : suppression des tribunaux de grande instance d’Abbeville et de Péronne.

Les tribunaux d’instance de Montdidier et de Doullens sont également supprimés.

Le pôle de l’instruction est implanté à Amiens, c’est à dire plus de juges d’instruction à Péronne et à Abbeville mais uniquement à Amiens.

Le tribunal de commerce d’Abbeville est supprimé, à Péronne le tribunal de commerce était composé de magistrats professionnels, il s’agissait en fait d’une chambre commerciale du TGI, donc supprimé.

Les élus et le monde judiciaire semblent surpris ! Nicolas Sarkozy, candidat avait été très clair : un tribunal de grande instance par département, une cour d’appel par région.

Il est vrai que les hauts magistrats de la cour d’appel d’Amiens (premier président et procureur général), à l’issue des consultations du monde judiciaire (avocats, huissiers etc.), avaient suggéré de modifier le territoire du TGI de Péronne, en y « annexant » Roye, Montdidier et Rosières pour éviter sa fermeture.

La ministre a tranché le problème, conformément à la procédure prévue.

Cette réforme est dans la droite ligne des réformes antérieures où l’on veut supprimer des hôpitaux et/ou des maternités pour des raisons de sécurité médicale, dans le cas présent, il s’agit de regrouper les tribunaux pour une gestion plus rationnelle des moyens de justice.

Ce qui nous intéresse avec ch’copain, ce sont les mouvements, interventions des hommes politiques.

Vienot, maire UMP de Péronne et suppléant de Demilly ne s’attendait, certainement pas à ce coup de poignard dans le dos à quelques semaines des municipales.  Joël Hart, maire d’Abbeville, sera peut-être moins surpris, l’UMP nationale voire locale ne semble plus guère le soutenir –peut-être même une manière de le fragiliser !

Quant à Gilou et Gest, ils semblent très satisfaits de cette opération !

Les réunions UMP, UDF-Nouveau centre vont être « rafraîchissantes » ces prochains jours. Avant la publication du décret, soit en principe en janvier 2008, chacun va pouvoir tester sa popularité auprès de Nicolas Sarkozy – en effet, le seul moyen de faire infléchir la tendance est le lobby politique.

Mon petit doigt me dit que ceux qui tiennent la corde en ce moment se sont les Amiénois avec Gest le nouveau patron UMP – si l’on en croit la presse, il voudrait même en « imposer » à Gilou !

Jeux d’influence : Gilou est redevenu très disponible pour les rendes-vous !

Il est toujours admirable de voir la naïveté des hommes politiques et de leurs électeurs qui se pensent « immunisés » contre toute réforme contraignante sous prétexte que leurs élus sont de la majorité !

Ce sont même souvent leurs principaux arguments politiques.

Avec mon copain nous aimons bien Rachida – ce qui ne voulaient pas de la réforme de la carte judiciaire, ils n’avaient qu’à pas voter pour Sarkozy et puis là elle donne des signaux forts aux magistrats dont elle n’a pas suivi le rapport et aux élus malgré leurs étiquettes UMP.

Le Courrier Picard écrit que les fauteuils verts à la cour ont été changés pour mettre des fauteuils bleus, car elle n’aimerait pas le vert, elle n’avait qu’à nous demander Rachida, nous on aime bien ch’bio velours, on n’y en aurio donné des bieu comme nos habits !

Blaise

Commentaires

"ce[ux] qui ne voulaient pas de la réforme de la carte judiciaire, ils n’avaient qu’à pas voter pour Sarkozy". Il faudrait éviter de resservir toujours ce même argument fallacieux. La démocratie ne s'arrête pas à la désignation du président, et les français n'ont pas élu un monarque qui a les mains libres pendant 5 ans. Il est faux de penser que 100% des électeurs de Sarkozy sont d'accord avec 100% de son programme, et que ce programme devrait être appliqué à 100%, sans autre forme de discussion...

Écrit par : gab | 29/10/2007

juste une précision (non politique) à gab - la carte judiciaire était un point important des candidats aux présidentielles- de plus Nicolas Sarkozy s'il est critiqué, il a un argument qui me plaît à savoir qu'il fait ce qu'il avait dit en campagne- mais bien évidement que l'on n'est pas lié par un vote à 100%, de même que l'adhésion à un syndicat ne veut pas dire une adhésion totale.

Écrit par : blaise | 29/10/2007

Etes vous si sûr que ceux qui vont être la victime de ces suppressions de juridictions ont voté pour Sarkozy ? Ce sont les personnes sous tutelle, les personnes qui font l'objet d'une procédure de surendettement, ceux qui sont sous le seuil de pauvreté, pour qui le prix d'un billet de train peut être hors de portée, ceux qui s'inclineront devant un commerçant indélicat, parce que... c'est pas la peine, etc.. Quand on gagne bien sa vie, on peut facilement affirmer que l'élection justifie tout. Quand on rame, et qu'on a le souci du lendemain, on doit apprécier un peu moins que le candidat tienne ce genre de promesses...

Écrit par : di Kazein | 31/10/2007

a di Kazein: bien évidement tout le monde n'a pas voté Sarkozy y compris les justiciables, mon propos était plus dirigé vers les avocats qui ont dans une grande majorité voté pour lui. Mais la droite a souvent "trahi" les avocats et les professionnels libéraux alors qu'ils se craoyaient immunisés!!

voir un article dans ce sens sur http://judiciaire.20minutes-blogs.fr

merci de votre contribution.

Écrit par : blaise | 31/10/2007

C'est certain, Blaise, que les élus centristes et de droite ne doivent pas comprendre l'empressement du Gouvernement d'appliquer cette réforme avant les élections locales de mars 2008 !

"Rachida Dati est venue à Amiens évoquer la réforme de la carte judiciaire : elle a dit, elle est partie !" -> quoi qu'on en dise, c'est quand même sacrément courageux de faire son tour de France venir expliquer les suppressions de tribunaux dans les régions concernées.

Sur le fond, je comprends la suprression du TGI de Peronne, où on y jugeait les vols de pommes... Mais celle de celui d'Abbeville se justifie moins, quand même.

Dernière chose, Blaise : ne parlez pas d'Alain Gest comme d'un amiénois, je n'arrive pas à m'y faire lol

Écrit par : ch'fab | 06/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu